eMarrakech
Facebook
App Store
Instagram
Mobile
Newsletter
Rss



MAP - publié le Samedi 11 Février à 11:46

AfricaSEC 2017: La sécurité, une condition sine qua non pour garantir la prospérité et le développement socio-économique en Afrique



Marrakech - Les participants à la 8è édition de la conférence internationale "Marrakech Security Forum (AfricaSEC 2017)" ont été unanimes à souligner, vendredi, que la sécurité constitue une condition sine qua non pour garantir la prospérité et le développement socio-économique du continent africain.



Lors d’une plénière organisée sous le thème "les menaces émergentes et les nouveaux acteurs non étatiques", les intervenants ont mis l’accent sur certains phénomènes susceptibles de provoquer des menaces sécuritaires classiques et mettre en péril la stabilité de la région.

Dans ce cadre, l’ancien premier ministre, commandeur de l’ordre national au Mali, Moussa Mara, a souligné, à cet effet, la dynamique démographique du continent, outre les phénomènes socio-économiques tel que la pauvreté et le chômage. "Si les réponses ne sont pas développées de manière adéquate, les problèmes sécuritaires ne seront pas résolus", a-t-il noté, précisant que les capacités sécuritaires restent en deçà de l’évolution des menaces sécuritaires.

Quant à l’ancien ministre d’Etat à la présidence de la République du Ghana, Hon Akwasi Opong Fosu, il a indiqué que la rencontre constitue une occasion idoine pour échanger les expériences et les expertises dans le domaine sécuritaire, en attirant l’attention sur les différentes formes et manifestations du terrorisme dans le continent africain.

Même son de cloche chez le conseiller politique du représentant spécial de l’Union européenne pour le Sahel, Angel Losada, qui a appelé à lutter contre les organisations terroristes et à soutenir les institutions citoyennes de manière à garantir la résilience des Etats face aux menaces sécuritaires. De son côté, la ministre d’État aux Affaires de l'Information et porte-parole officiel du gouvernement du Royaume de Bahreïn, Mme Samira Ibrahim bin Rajab, a indiqué que les menaces émergentes dans la région arabe concernant notamment la montée du terrorisme, du radicalisme et des coups d’Etat trouvent origine dans les opérations de changement géopolitique menées par les pays occidentaux.

Par ailleurs, les participants discuteront lors de ce forum de deux jours de plusieurs thèmes portant sur le domaine sécuritaire de la région, "Evolution et perspective des menaces sécuritaires en Afrique", "Les combattants volontaires étrangers: Le spectre de l’ennemi universel", "Homegrown terrorism: Nouveau défi pour les services de renseignement".

Les débats traiteront également du "Déclin de Daech et défis de la gestion du retour des combattants terroristes étrangers", "Maroc: Une nouvelle doctrine de l’antiterrorisme, de la prévention et une réorganisation des services de sécurité" et "L’ère de l’hyperterrorisme et du terrorisme Low Cost".

Placée sous le Haut Patronage de SM le Roi Mohammed VI, cette conférence organisée par le Centre Marocain des Etudes Stratégiques en partenariat avec la Fédération Africaine des Etudes Stratégiques, connait la participation de plus de 200 personnalités de haut-niveau, notamment des responsables civils et militaires, des dirigeants d’organisations internationales, des sécuritaires et des experts africains, américains, européens et asiatiques dans le but d’analyser, débattre et d’échanger les expériences dans le domaine sécuritaire.

               Partager Partager


Dépêches | eMarrakech | Tribune | em eng | Communiqués