eMarrakech
Facebook
App Store
Instagram
Mobile
Newsletter
Rss



MAP - publié le Mardi 28 Février à 11:53

Ahmed El Krimi : La mise en oeuvre de la réforme du système d’éducation requiert une approche contractuelle à tous les niveaux



El Kalâa des Sraghna - La mise en oeuvre de la Vision stratégique de la réforme 2015 - 2030 pour le système éducatif requiert une approche contractuelle à tous les niveaux, a relevé, le Directeur de l’Académie régionale de l’Education de la formation pour la région de Marrakech-Safi (AREF), Ahmed El Krimi.



S’exprimant lors d’une rencontre organisée récemment au niveau d’El Kalâa des Sraghna sur le thème "Feuille de route régionale pour la mise en œuvre et le suivi des projets intégrés de la vision stratégique 2015-2030", M. El Krimi a indiqué que les projets en question constituent le fruit de l’ensemble des rencontres de concertation et de communication pour enrichir le débat autour des propositions du Conseil supérieur de l’éducation et de la formation et de la recherche scientifique. 

Il a, à cet effet, noté que ce projet sociétal tient compte des attentes stratégiques de l’éducation et des spécificités régionales, provinciales et locales. 

M. El Krimi a précisé que ces projets intégrés viennent concrétiser les attentes des Marocains en vue de promouvoir le système éducatif, en faisant face aux différents défis de manière à hisser la rentabilité des services offerts et améliorer les indicateurs d’éducation à l’échelle régionale. 

Et d’ajouter que la mise en œuvre de cette vision stratégique de la réforme sera réglementée par une loi cadre qui garantira l’application et le suivi des projets intégrés dans le cadre de ladite réforme, durant 15 ans et ce à travers cinq plans d’actions dont chacun s’étalera sur trois années et reliera la responsabilité à la reddition des comptes. 

Quant au directeur provincial, Al Alami El Korayichi, il a noté que cette rencontre s’inscrit dans le cadre du partage et de l’appropriation de cette vision stratégique en informant les différentes parties prenantes de ses étapes, mécanismes de suivi et d’évaluation, ajoutant que l’école est une question publique qui requiert l’implication des différents acteurs de la société.

               Partager Partager


Dépêches | eMarrakech | Tribune | em eng | Communiqués