eMarrakech



Publié le Lundi 3 Avril à 20:28

Archi-corps.. L’exposition événement de Rajiilah et Aaziz au théâtre royal à Marrakech



Entre signes chatoyant la vision et corps en quête de délivrance, l’exposition Archi-Corps se présente comme invitation à une béatitude spirituelle dont le regard a tant envie de caresser.



C’est là le croisement de deux tendances, voire tentations, de deux artistes-peintres qui ont choisi la peinture pensée et la technique bien étudiée pour présenter un travail des plus fins et des plus intelligents.

Ainsi, d’un côté, l’artiste-peintre Abdelbaki Rajiilah s’exprime en touches verticales, avec d’autres signes qui peuvent s’approprier les recoins des toiles. Il laisse étaler son amour coloré vivement et sereinement. Ses tableaux sont beaucoup plus que des espaces d’expression picturale, ce sont des étendus fertiles qui accueillent sa mémoire en couleurs et surtout les émissaires élus pour représenter dignement un traditionnel qui semble envelopper son égérie, notamment un entourage sahraoui qui paraît imprégner subtilement le verbe pictural de l’artiste.

Par ailleurs, avec ses compositions architecturales lumineuses et les édifices qui se déplacent et s’enlacent, la narration dans ses tableaux se fait à la perfection. Les personnages s’y infiltrent pour compléter le récit féérique d’un artiste qui rend hommage à l’espace comme composante sine qua non pour une peinture "archi-expressive" !

Né à Marrakech en 1974, Abdelbaki Rajiilah vit et travaille à Laayoune. Il a à son actif plusieurs expositions individuelles et collectives dans différentes villes du royaume.

De l’autre côté, l’on retrouve Redouane Aaziz, dont l’expression picturale se manifeste fortement et délicatement. Cet artiste a opté pour le corps comme protagoniste de ses toiles, un corps qui meut dans le tumulte des envies, entre naissance et renaissance.. la délivrance de ses sentiments déchire la quiétude des toiles et dépoussière la destinée humaine sous une forme aussi primitive que futuriste.

En effet, Aaziz possède une touche très étudiée, ses tableaux sont l’espace du mystère de l’Homme, un mystère qui cache ses blessures, ses lassitudes, ses déceptions, ses destructions et ses reconstructions… il semble représenter la genèse du bien et du mal, du savoir et de l’ignorance, du pouvoir et de la soumission.. de l’Homme dans toutes ses forces et ses impuissances !

Redouane Aaziz est né et a fait ses études à Marrakech, il travaille actuellement à Tetouan et vit à Martil. Il avait déjà exposé ses œuvres dans plusieurs villes dont Marrakech et Tetouan.

L’exposition Archi-Corps des deux artistes-plasticiens Abdelbaki Rajiilah et Redouane Aaziz a lieu au théâtre royal de Marrakech du 1er au 8 avril 2017.

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».

Marrakech