eMarrakech
Facebook
App Store
Instagram
Mobile
Newsletter
Rss



Publié le Samedi 21 Janvier à 11:56

Atelier de réflexion à Marrakech sur la mise en œuvre des bases de fonctionnement du Conseil supérieur de l’autorité judiciaire





Rabat - Un atelier de réflexion stratégique sur la mise en œuvre des bases de fonctionnement du Conseil supérieur de l'autorité judiciaire a été organisé, récemment à Marrakech, par l’Association américaine des magistrats et avocats en collaboration avec l'Amicale Hassania des magistrats.

Cet atelier qui s’est déroulé en présence de membres élus du Conseil supérieur de l’autorité judiciaire, et des présidents et de représentants des deux associations organisatrices, s’assignait pour objectifs de s’informer des expériences internationales comparées, d’échanger les idées et les visions et de mener des réflexions sur les horizons de fonctionnement du Conseil supérieur de l’autorité judiciaire, à la lumière de nouvelles dispositions organiques, à même d’améliorer l'action de cette institution constitutionnelle, de garantir les droits et l’exercice des devoirs en toute liberté, objectivité et efficacité, indique l’Amicale dans un communiqué parvenu vendredi à la MAP.

Ont été débattus lors de cette rencontre les thèmes de "la perception générale du rôle du Conseil supérieur de l’autorité judiciaire, dans sa relation avec son environnement", "les contextes généraux de la justice au Maroc, et la définition des valeurs et des principes encadrant son fonctionnement", "la définition des priorités de cette institution constitutionnelle pour la prochaine étape, de ses objectifs et les moyens de leur mise en œuvre selon un plan stratégique clair et bien défini", précise le communiqué. 

Cette rencontre a été couronnée par la mise en place d’une plateforme d'action commune entre les deux associations et les membres élus sur les mécanismes opérationnels à même de consacrer les valeurs de l’ouverture, de la communication et de la réflexion commune, au service de cette institution qui doit faire face à plusieurs défis et répondre aux attentes de la société, des professionnels, des activistes des droits d’Homme et des justiciables, ajoute-t-on de même source.

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».

eMarrakech