eMarrakech
Facebook
App Store
Instagram
Mobile
Newsletter
Rss



Amal Galla - eMarrakech - publié le Dimanche 14 Mai à 21:45

Bab Errob, la porte ancestrale au goût fruité



Les remparts de Marrakech demeurent parmi les monuments les plus prisés de la cité ocre, tant pour la majesté de leur architecture que pour le rôle historique qu’ils ont joué. Ces remparts comptent quelque 19 portes monumentales qui témoignent de la grandeur des civilisations qui se sont succédé sur la ville dont Bab Errob.



Bab Errob, la porte ancestrale au goût fruité

Bab Acharia

Bab Errob, nommée également Bab Acharia, est la grande porte de Marrakech qui donne sur la route d’Amizmiz et d’Asni. Elle a été bâtie à l’époque des Almoravides à proximité de Bab Agnaou et du célèbre quartier Quasbah.

L’origine du nom d’Errob viendrait, selon certains historiens, d’une boisson fruitée, de raisins (Arrope), que les marrakchis consommaient abondamment avant l’apparition du thé et du café. Arrope étant un sirop de raisin caramélisé, typique de l'Espagne.

Toutefois, cette boisson avait des effets enivrants ce qui a poussé les autorités à l’interdire parmi les habitants. Mais certains en consommaient en cachette, notamment à côté de cette grande porte, ce qui lui a valu le nom de Bab Errob. D’autres historiens assurent que les autorités avaient exigé que la seule issue pour que cette boisson soit cette porte pour contrôler l’entrée de la boisson et pour la taxe imposée la boisson.

Pour certains, il s’agirait d’une boisson fruitée sans aucun effet enivrant, que les habitants des régions de Marrakech, notamment Amizmiz et Asni, prenaient souvent à côté de ce portail ; puisque certains fruits comme les raisins et les figues, provenaient essentiellement de ces deux villages.

               Partager Partager


eMarrakech | 3 questions à | Actualités | Communiqués