eMarrakech
Facebook
App Store
Instagram
Mobile
Newsletter
Rss



MAP - Nadia El Ahmar - publié le Samedi 10 Juin à 12:15

Dar Moulay Ali, un métissage original entre patrimoine et modernité garni d’une merveilleuse interactivité



Marrakech - Dar Moulay Ali ou la Maison de la France à Marrakech, qui a récemment fait peau neuve, offre désormais au visiteur plus que simples moments de contemplations et d’admirations mais l’invite vivement à travers ses installations interactives à se rapprocher de plus en plus pour la toucher, la caresser et entendre même le cœur de son plus grand palmier battre.



Ces nouvelles installations numériques et interactives mises en place par le couple d'artistes "Scenocosme", font ressortir des essences de rêve et de poésie de la belle demeure, en utilisant ainsi la partie vivante, sensible voire fragile, pour créer un métissage aussi délicieux que réussi entre patrimoine et modernité. 

Avec les trois installations "Metamorphy", "Akousmaflore" et "Pulsations", les artistes développent la notion d’interactivité, par laquelle l’œuvre existe et évolue grâce aux relations corporelles et sociales des spectateurs. Ce sont d'étonnantes hybridations entre technologies et éléments naturels qui rendent ainsi tout son éclat à ce lieu patrimonial. 

Ainsi dans l’ancienne salle de mariage de la maison de France, les visiteurs sont appelés grâce à la technique "Métamorphy", une oeuvre interactive, visuelle et sonore, à toucher et explorer la profondeur du voile semi-transparent de l’installation. 

Cette peau symbolique possède une élasticité qui s’inscrit dans le processus de la métamorphose, elle se déforme lorsque le spectateur la touche, et reprend sa rigidité lorsqu’il la relâche, offrant un regard spécial sur l’intimité d’un univers imaginaire. Les matières visuelles et sonores évoquent des univers profonds, méditatifs, à travers des substances organiques, liquides ou incandescentes. 

"Métamorphy" crée de ce fait une ambiguïté entre un espace physique réel, un espace virtuel matérialisé par le reflet d’un vrai miroir, et un espace virtuel généré par les vidéoprojections d’un dispositif numérique. Dans cette création sensorielle, les reflets réels se confondent avec les images virtuelles et donnent l’illusion d’une réalité déformée. 

Pour sa part, l’installation "Akousmaflore" qui a redonné vie à l’ancien bureau des Consuls Généraux de la Maison de France, offre au visiteur un jardin composé de véritables plantes musicales réactives à leurs frôlements. Chaque plante s’éveille au moindre contact humain par un langage et un caractère sonore. 

Sensibles aux énergies électrostatiques, les plantes réagissent au toucher et à la proximité. Ainsi, lorsque les spectateurs les caressent ou les effleurent, celles-ci se mettent à chanter vibrant sur de différents rythmes. 

Quant à la technique sonore "Pulsations" installée au cœur du majestueux palmier de Dar Moulay Ali, elle permet au visiteur d’entendre et de ressentir un son vibratoire lorsqu'il plaque son oreille ou son corps contre le tronc. 

Tout le corps du palmier entre ici en résonance, et ce, grâce à une respiration en forme de battement de cœur qui offre au spectateur une merveilleuse dégustation d’un instant magique en parcourant ses empreintes sinueuses sur le tronc du palmier pour explorer son ressenti intérieur, son intimité, en tant que miroir de son propre corps, offrant ainsi une relation sensible, organique et apaisante. 

Par ailleurs, cet espace magique met également en avant l'esprit des lieux à travers un profond mélange des cultures entre Orient et Occident qui alimente la permanence de la relation intime qu’entretiennent Français et Marocains. 

Dans une déclaration à la MAP, le directeur de l’Institut français de Marrakech (IFM), Christophe Pomez, fait savoir que le réaménagement des anciens locaux du consulat de France à Marrakech, offre au public Marrakchi en priorité ainsi qu'aux autres visiteurs un regard nouveau et différent sur ce lieu patrimonial si chargé de souvenirs et d’émotions. 

"C’est un espace magique où se rencontrent patrimoine et modernités en vue de mettre en avant cette demeure historique, architecturale et ancestrale", a-t-il noté, ajoutant que "Dar Moulay Ali" sera dotée prochainement d’une galerie qui pourra accueillir des tableaux des photographies et d’autres types d’exposition. 

Il a de même informé que la mémoire de ce lieu patrimonial, est restituée à travers un ouvrage qui vient de sortir en ce début de juin signé Hamid Triki et Richard Edwards, notant que cette publication de 130 pages relate toute l’histoire de Dar Moulay Ali à travers toutes les périodes et les anecdotes vécues au même endroit. 

"Entre la troisième et la quatrième prière, Moulay Ali qui a été un homme de lettre très cultivé accueillait des artistes. Ainsi, ce lieu est devenu au fil des années une terre de partage et d’échange culturel", a affirmé le Directeur de l'IFM. 

Et de préciser que l’ouvrage permettra au lecteur de voyager dans le temps pour vivre des moments distingués dans la belle demeure du 19-ème siècle, avant de devenir la résidence du Consul Général de France à Marrakech. 

"Soyez nombreux à venir visiter Dar Moulay Ali et déguster une tasse de thé à la menthe le temps de respirer et ressentir l’histoire du lieu", a appelé M. Pomez avec un large sourire, ajoutant que cette structure patrimoniale est dotée d’un salon de thé et d’une boutique de voyage, le tout couronné par un jardin andalou revisité sous la forme originale d’un parcours poétique.

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».

eMarrakech | 3 questions à | Actualités | Communiqués