eMarrakech
Facebook
App Store
Instagram
Mobile
Newsletter
Rss



MAP - publié le Lundi 5 Décembre à 11:09

Festival de Marrakech : Vibrant hommage au réalisateur japonais Shinya Tsukamoto



Marrakech - La 16éme Festival international du film de Marrakech a rendu, dimanche, un vibrant hommage au réalisateur, scénariste, producteur et comédien japonais Shinya Tsukamoto, en présence d'une pléiade de stars nationales et internationales.



Lors d’une cérémonie qui s’est déroulée au Palais des Congrès de la cité ocre, le réalisateur français Jan Kounen a remis le trophée au cinéaste japonais, maitre incontesté du cinéma underground avec des films cultes relatant la brutalité de la vie moderne.

A cette occasion, Tsukamoto s’est dit honoré et fier de cette récompense, remerciant, tout ému, les organisateurs et le public marocain pour l’accueil chaleureux qui lui a été réservé à Marrakech. Il a saisi cette occasion pour diffuser un message de paix, en soulignant que les guerres sont malheureusement, depuis la nuit des temps, le plus grand drame de l’humanité.

Il a appelé à davantage de sagesse pour éviter les erreurs du passé et vivre dans un monde meilleur. Né à Tokyo en 1960, Shinya Tsukamoto qui se décrit comme "quelqu’un qui crée ce qu’il veut sans trop réfléchir", est un artiste aux multiples talents, scénariste, réalisateur, comédien, directeur de la photographie, cadreur, monteur, directeur artistique et producteur. Fasciné par le cinéma d'horreur des années 1960 et la culture cyberpunk, Tsukamoto compte à son actif une riche filmographie notamment Tetsuo (1988), qui l’a consacré maître incontesté du cinéma du System D et du cinéma Underground.

La cérémonie d’hommage a été marqué par la projection du film en hors compétition "Souvenir" (Belgique, Luxembourg et France) en présence du réalisateur belge Bavo Defurne et de l’actrice vedette du film, la Française Isabelle Huppert, présidente de du jury du 14e Festival International du Film de Marrakech. Le film raconte l’histoire d’une chanteuse oubliée qui a autrefois participé à l’Eurovision.

Elle rencontre un jeune boxeur qui va la convaincre de tenter son grand retour sous les projecteurs. Les quatorze films en compétition, pour remporter L’Étoile d'Or de la 16ème édition de cette manifestation cinématographique, seront départagés par un prestigieux jury présidé par le réalisateur, scénariste et producteur hongrois, Béla Tarr. 

               Partager Partager


eMarrakech | 3 questions à | Actualités | Communiqués