eMarrakech
Facebook
App Store
Instagram
Mobile
Newsletter
Rss



MAP - publié le Vendredi 3 Mars à 16:00

Hommage posthume à Marrakech à Mohammed Arkoun autour de la parution de "lectures du Coran"



​Marrakech - L’institut français de Marrakech a organisé, jeudi soir, une rencontre-hommage à l’intellectuel algérien, Mohammed Arkoun, autour de la parution à titre posthume de "Lectures du Coran", aux éditions la croisée des chemins.



Mohammed Arkoun
Mohammed Arkoun
S’exprimant à cette occasion, la présidente de la Fondation Mohammed Arkoun pour la Paix entre les Cultures, Mme Touria Yacoubi Arkoun, a fait savoir que cette rencontre vient rendre hommage à l’intellectuel Mohammed Arkoun ainsi qu’à ses diverses contributions qui viennent enrichir la pensée islamique contemporaine notamment à l’occasion de la parution à titre posthume de "Lectures du Coran", initalement sortie en avril 2016 à Paris. 

Elle a, à cet effet, souligné que cet ouvrage, co-édité pour le rendre plus accessible à la bourse marocaine moyenne, est un livre testament et une mine de pistes ouvertes pour les chercheurs qui veulent aller plus loin dans l’étude des textes religieux. 

"Nous avons absolument besoin aujourd’hui de la parole de Mohammed Arkoun et de ce travail qui lui a pris plus de 50 ans", a estimé Mme Arkoun, mettant l’accent sur le contexte mondial marqué par la montée de tensions idéologiques et religieuses. 

Même son de cloche chez la spécialiste de l’exégèse coranique, professeur à l’Université de Sousse, Naila Sellini, qui a souligné que Mohammed Arkoun avait prédit les conflits idéologiques, en développant une pensée islamique modérée qui renforce le dialogue entre les religions. 

De son côté, François L’Yvonnet, philosophe, éditeur et secrétaire général de l’Académie de la Latinité de Rio de Janeiro, a jeté la lumière sur les différentes analyses et critiques de l’intellectuel algérien dans son ouvrage "Lectures du Coran", saluant la richesse de ses contributions qui viennent éclaircir plusieurs points relatifs à la pensée islamique. 

Quant au directeur des éditions la Croisée des Chemins, Abdelkader Retnani, il s’est félicité de cet ouvrage qui rejette le radicalisme dans ces différentes formes et plaide pour une lecture contemporaine et modérée du Saint Coran. 

La fondation Mohammed Arkoun créée au lendemain de sa disparition, vise à être un vecteur de la diffusion de sa pensée, en mettant en ligne une médiatique avec plus de 200 enregistrements audio et vidéo de ses conférences et entretiens télévisés, outre plusieurs cours donnés à la Sorbonne au cours des années 80. Elle prévoit également la publication d’un second ouvrage en 2018 qui contiendra des textes inédits du défunt qui n’ont jamais été publiés. 

Mohammed Arkoun (1928-2010) était un intellectuel franco-algérien, philosophe et historien de la pensée islamique. C’était une des personnalités les plus influentes dans le monde islamique contemporain. Professeur émérite à la Sorbonne (Paris-III), il enseignait l’"islamologie appliquée", dans diverses universités européennes, américaines et maghrébines. 

               Partager Partager


Dépêches | eMarrakech | Tribune | em eng | Communiqués