eMarrakech
Facebook
App Store
Instagram
Mobile
Newsletter
Rss



MAP - publié le Jeudi 2 Mars à 17:30

Khalid Zenjari : Le Maroc dispose des potentialités requises pour devenir un hub sanitaire en Afrique



Marrakech - Le Maroc dispose de l’ensemble des potentialités requises pour devenir un hub sanitaire en Afrique a indiqué mercredi, à Marrakech, le Directeur régional de la santé à Marrakech, Khalid Zenjari.



"Grâce à ses potentialités humaines et technologiques, le Maroc peut se positionner en tant qu’un hub sanitaire en Afrique, un continent en plein croissance et dont la population a besoin de soins de qualité pour mener une vie décente", a relevé M. Zenjari qui s’exprimait à l’ouverture de la 4ème édition du Forum Afrisanté (FAS), qui se tient les 1 et 2 mars à Marrakech, sous le thème "L’Etablissement de soin au cœur de la réforme des systèmes de santé africains".

Il a de même noté que cette rencontre constitue une occasion idoine pour promouvoir les échanges avec les pays du contient dans le domaine de la santé, en s’informant sur les bonnes pratiques et les expériences réussies dans le domaine.

Même son de cloche chez l’expert du management sanitaire et président du comité scientifique du Forum, Haikal Jaafar, qui a signalé que le Maroc constitue un acteur de la santé en Afrique, un continent qui a besoin d’au moins 550.000 lits supplémentaires d’ici à dix ans.

"Le Maroc pourra être une plateforme sanitaire du Nord au Sud de la méditerranée et un relai européen. L’idée est de créer un "HUB" sanitaire entre l’Afrique, l’Europe et le Moyen Orient", a-t-il estimé, ajoutant que le Royaume dispose d’atouts énormes par ses institutions et ses expertises publiques et privées.

Et de préciser que le Partenariat public privé, constitue une stratégie à développer pour la prévention, les infrastructures, les médicaments et les ressources humaines.

Pour sa part, la directrice générale de la Santé, en Tunisie, Nebiha Borsali Falfoul, a présenté les grandes lignes de la réforme de santé en Tunisie, soulignant que son pays, en plein transition socio-économique et épidémiologique, s’est attelé à la réalisation des objectifs du développement durable de manière à assurer un meilleur état de santé et de bien-être pour la population, à travers notamment 8 chantiers pour le développement du système de sanitaire.

De son côté, la représentante de la Santé et de l'Action Sociale au Sénégal, Dr. Bineta Sène, s’est félicitée de l’expérience marocaine dans le domaine de la Santé, appelant à investir en l’infrastructure sanitaire du continent qui constitue un passage irréversible pour sa promotion socioéconomique.

Organisé par i-conférences, sous l’égide du ministère de la Santé, le Forum "Afrisanté", qui constitue un événement régional du secteur de la santé en Afrique du Nord, de l’Ouest et Centrale offre une plateforme de débat horizontal loin des préoccupations technico-médicales qui dominent les congrès de spécialistes tournés principalement vers les problématiques des pays du Nord.

Cette édition prévoit une séance focus sur le positionnement de l’industrie pharmaceutique au sein de la dynamique naissante des systèmes de santé, outre une séance d’appels à projets, en présence d’une dizaine de pays à savoir, Tchad, Guinée-Conakry, Côte d'Ivoire, République Centrafricaine, Tunisie.

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».

eMarrakech | 3 questions à | Actualités | Communiqués