eMarrakech
Facebook
App Store
Instagram
Mobile
Newsletter
Rss



Larbi Amine - publié le Mercredi 16 Décembre à 22:21

L’Arabie saoudite tenterait-elle de saborder la COP22 à Marrakech ?



Moscou : Le média étatique russe, ‘Russia Today - RT’ parle de grandes pressions que Riyad aurait exercé sur Rabat, durant les négociations climatiques à Paris.



Ali bin Ibrahim Al-Naimi, ministre du pétrole d'Arabie Saoudite à la COP 21 à Paris - PH The Guardian
Ali bin Ibrahim Al-Naimi, ministre du pétrole d'Arabie Saoudite à la COP 21 à Paris - PH The Guardian
Durant les négociations de la COP 21 à Paris, l’Arabie Saoudite aura tenté par tous les moyens de faire capoter le sommet et aurait exercé de grosses pressions sur nombreux pays dont le Maroc, pour les pousser à s’opposer à l’objectif de limitation du réchauffement climatique.

Selon, la télévision publique russe, Russia Today, craignant pour son unique ressource, le pétrole, l’Arabie aurait tous fait à Paris et projetterait de tous faire à Marrakech, en novembre 2016 lors de la COP 22, pour limiter au maximum, la réalisabilité de l’objectif de limitation du réchauffement climatique à 1,5 degré à l’horizon 2060-2080.
 
Selon RT, à Paris, l’Arabie aurait beaucoup nuit à l’image du Maroc en faisant grosses pression sur lui, pour être parmi le groupe des pays qui se seraient opposés à l’objectif des 1,5 degré.

Pourtant, indique RT :
‘‘le Maroc est pourtant l’hôte du prochain sommet sur le climat et est souvent considéré comme progressiste en la matière’’.

La télévision russe, citant une source associative, a ajouté que l’Arabie saoudite a joué un rôle néfaste auprès de certains pays arabes dont le Maroc et que celui-ci, contre son image de pays leader en matière de promotion des énergies renouvelables, aurait fait partie du groupe de pays arabes, qui auraient été les derniers opposants à l’objectif des 1,5 degré.

               Partager Partager

eMarrakech | 3 questions à | Actualités | Communiqués