eMarrakech
Facebook
App Store
Instagram
Mobile
Newsletter
Rss



MAP - Fatima Zahra Erraji - publié le Mercredi 28 Décembre à 16:18

La COP22, un modèle de la réussite aux niveaux organisationnel et logistique (1/2)



Rabat - La 22ème Conférence des parties à la convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (COP22), qui s’est tenue à Marrakech du 07 au 18 novembre dernier, représente un modèle de la réussite aux niveaux organisationnel et logistique, qui consolide la confiance et la crédibilité dont jouit le Royaume au niveau international.



Le Royaume a fait montre de sa capacité organisationnelle de ce sommet mondial, marqué par la participation de plusieurs chefs d’Etat et de gouvernement et des personnalités éminentes de différents horizons, ainsi que d'une couverture médiatique sans précédent, vu l'importance de ses enjeux après l’adoption de l'Accord historique de Paris.

Dans un communiqué du Cabinet Royal, SM le Roi Mohammed VI avait exprimé "Ses remerciements et Sa Haute considération, pour les efforts louables entrepris par le Comité d’organisation et le Comité de pilotage, ainsi que par les différentes autorités locales et territoriales, la sûreté nationale, les forces militaires et auxiliaires, les acteurs du secteur privé, les organisations de la société civile et les habitants de la ville de Marrakech en général".

Le Souverain avait également "salué l’esprit de responsabilité, d’engagement, de forte mobilisation et d’adhésion positive dont ont fait preuve tous les acteurs concernés pour la réussite de ce sommet mondial".

"C’est un motif de fierté que les mesures prises et l’organisation rigoureuse de ce grand congrès mondial n’aient pas affecté la vie quotidienne des Marrakchis. Bien au contraire, ils ont fait montre d’ouverture et d’adhésion, à leur manière, à cet événement sans précédent. Il n’a pas affecté, non plus, la quiétude des touristes hôtes de la ville ocre, qui a gardé son calme et maintenu la fluidité de la circulation, dans le cadre de la sécurité, la quiétude et le bien-être", avait souligné SM le Roi dans ce communiqué.

Conscients de l’importance que revêt le côté sécuritaire pour garantir la réussite des travaux de la COP22, les services sécuritaires ont pris des mesures draconiennes englobant tous les volets relatifs à la sécurité de cet événement d’envergure internationale.

Les ressources humaines mobilisées ont dépassé les 7.000 éléments de sécurité, répartis entre des équipes spécialisées dans la détection des charges explosives, des troupes de pointillage par des appareils mobiles, des patrouilles de cavaliers et des motards spécialisés dans l’accompagnement des personnalités de ce sommet.

Au niveau logistique, la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a fourni tous les moyens susceptibles de permettre aux services sécuritaires de travailler avec aisance, dont les motos, voitures, appareils de pointe pour détecter les explosifs et les rayons nucléaires.

Ces mesures prises concernent aussi la fortification de la ville à travers des points de contrôle mis en place au niveau des entrées de la ville, que ce soit les routes terrestres ou ferroviaires, où des patrouilles stables ont été fixées au niveau de la gare ferroviaire, en plus de la mise en place de mesures spécifiques au niveau de l’aéroport international Marrakech Ménara et la gestion de la circulation et du trafic dans les artères de Marrakech, à travers la mise en place de cadres et éléments chevronnés et encadrés.

Dans le même contexte, une salle de pilotage et de coordination a été inaugurée et une unité mobile de la police de secours a été lancée au niveau de la préfecture de police de Marrakech.

Cette salle est équipée d’écrans reliés à 83 caméras répondant aux normes internationales et installées dans les lieux publics, en plus de 16 caméras à la Place Jemaâ Fna qui revêt une importance touristique et connaît une affluence des touristes, ainsi que 5 caméras dans les entrées de la Cité ocre.

Concernant l’unité mobile de la police de secours, elle est composée de plusieurs voitures de secours renforcées par des motards prêts à intervenir en partant des directions de la salle de pilotage.

Les services sécuritaires ont aussi renforcé les opérations proactives pour éradiquer tous les phénomènes de nature à porter atteinte à la sécurité et à la quiétude, en plus de la mise en place d'un plan d’action pour sécuriser les résidences et hôtels qui hébergent les personnalités participant à ce sommet.

S’agissant du volet médiatique, les organisateurs ont œuvré à doter le centre médiatique principal (Media center) de tous les moyens logistiques à même de permettre aux journalistes de couvrir cet événement planétaire dans de bonnes conditions. "Media center" est doté d’un centre de diffusion, des services dédiés aux chaînes de télévisions et radios et agences de presse, aux journaux et sites électroniques et 150 bureaux dédiés aux journalistes.

En récompense de cette organisation "efficace et responsable" de cet évènement planétaire, la 22e Conférence-cadre des parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (COP22) a obtenu la certification internationale "ISO 20121" qui spécifie les systèmes applicables à un management intégrant le développement durable. 

Parmi les points forts de cette COP22, relevés par le Groupe Veritas, leader mondial dans l'évaluation de la conformité et la certification, il y a lieu de citer "le très fort engagement du comité de pilotage", "l'approche des partenariats très appréciée sur la base des projets et des pôles", "le respect des délais", "l'accueil et le bien-être des participants" et "la mobilisation en amont"». Le groupe a aussi salué "l’aménagement du site et le traitement de l’air", "l’intégration des technologies favorables au climat", "l’alimentation par centrale photovoltaïque" et "l’utilisation des énergies renouvelables".

La COP22 a bénéficié d’une couverture médiatique sans précédent assurée par près de 1.500 journalistes accrédités représentant les différents supports médiatiques issus des quatre coins du monde.

Cette armada de journalistes traduit l’importance capitale de cette conférence pour le sort de la planète bleue, qui a réuni 20.000 délégués et observateurs, ainsi qu’une quarantaine de chefs d’Etat et 30 chefs de gouvernement.

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».

eMarrakech | 3 questions à | Actualités | Communiqués