eMarrakech
Facebook
App Store
Instagram
Mobile
Newsletter
Rss



eMarrakech - AG - publié le Mercredi 3 Mai à 16:53

Le plus beau complexe touristique de Marrakech ne serait-il qu’un mirage ?



Le Samanah Country Club, supposé être l’un des plus beaux complexes touristiques de la ville de Marrakech tremperait dans un véritable scandale. Dix ans après le lancement des travaux en 2006, une partie du chantier est toujours en friche et plusieurs dizaines d’acheteurs n’ont ni villa ni titre de propriété ; comme l’a constaté la juge française Patricia Simon. Cité par le Magazine français LePoint.



En effet, un litige opposant les anciens propriétaires de Samanah Country Club, les Français Alain Crenn et Richard Hennessy, aux nouveaux repreneurs du projet de resort golfique dont le chantier est loin d’être terminé, Gaël Paclot et Daniel Boisson, tourne à l’imbroglio juridico-financier.

Le 2 février dernier, c’est un associé de chez KPMG France qui a été convoqué au Pôle financier de Paris dans le bureau de la juge Simon, pour faire face à des plaignants qui l’accusent d’avoir couvert des truquages des comptes de la société marocaine Marprom, aujourd’hui en liquidation, comme le souligne Le Point.

LePoint
LePoint
Les promoteurs immobiliers Alain Crenn et Richard Hennessy, propriétaires de Marprom et clients du cabinet KPMG font l’objet d’une plainte pour escroquerie dans l’affaire du complexe Samanah Country Club.

Le Point assure que la famille Hennessy et un ancien banquier luxembourgeois se sont constitués parties civiles et se disent victimes d’un système à la Madoff.

Par ailleurs, un autre conflit s'est déclaré entre les acheteurs de la société Marprom, à savoir Gaël Paclot et son associé Daniel Boisson, et ses anciens propriétaires. «Ils accusent les fondateurs de la société Marprom de leur avoir vendu une coquille vide et ont porté plainte entre autres pour escroquerie, pour faux et usage de faux et présentation de comptes infidèles», souligne toujours Le Point.

Le juge parisienne Patricia Simon a nommé un expert pour analyser les centaines de pièces comptables du dossier. L’affaire est, ainsi, toujours en cours.

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».

eMarrakech | 3 questions à | Actualités | Communiqués