eMarrakech



Publié le Jeudi 9 Février à 18:52

Les étudiants d'une école marocaine se produisent à Lyon, dans le cadre d'un festival de théâtre



Rabat - Les étudiants d'une école de management à Marrakech prennent part aux 28-èmes rencontres théâtrales ''Reuteuleu'', un festival de théâtre amateur international organisé du 6 au 10 février à Lyon (France).



Les étudiants-comédiens et chorégraphes de GEC Marrakech- École de Management, dirigés par le réalisateur et metteur en scène Hassan Machnaoui, présenteront, jeudi soir à L’École nationale des travaux publics de L’État (ENTPE) de Lyon, leur dernière pièce intitulée ''Le songe d’une nuit d’été'', indique un communiqué de l'école.

Cette pièce de Shakespeare traite plusieurs thèmes, dont le pouvoir, le destin et l’amour. Elle met, ainsi, en scène des jeux de pouvoir qui s’opposent et dont les conséquences concernent tout le monde, puisque, dans ce cas précis, elles touchent la nature par le dérèglement des saisons.

"Ce monde féerique est celui de l’ambivalence, il est merveilleux et inquiétant, il y grouillent à l’état brut les forces obscures qui animent les humains", commente le communiqué, ajoutant qu'à priori légère, mais source de réflexions sur l’illusion, ''Le songe d’une nuit d’été'' est une pièce qui brouille volontairement les pistes et mêle les genres avec une grande virtuosité.

Par ailleurs, le communiqué annonce que cette même troupe théâtrale se produira également au Maroc, à l’institut français de Marrakech, le 17 mars et à Dar Takafa-Marrakech, le 15 avril.

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».

Marrakech