eMarrakech
Facebook
App Store
Instagram
Mobile
Newsletter
Rss



Publié le Lundi 10 Juillet à 11:25

"Les médias entre le passé et le présent et les moyens du développement du paysage en se basant sur les variables technologiques modernes", thème d’une conférence à Marrakech



Marrakech - "Les médias entre le passé et le présent et les moyens du développement du paysage en se basant sur les variables technologiques modernes" est le thème d’un séminaire organisé vendredi, à Marrakech, à l’initiative du Centre méditerranéen du patrimoine, des Arts et des Cultures.



Les participants à cette conférence rentrant dans le cadre de la première édition du Festival "week-end art" initiée sous le thème "les Arts : une locomotive d'enracinement de la civilisation", ont été unanimes à mettre l’accent sur le rôle des médias dans l’éducation des citoyens et la consécration des valeurs de citoyenneté.

Dans ce cadre, l’écrivain et ancien journaliste à la Société nationale de radiodiffusion et télévision (SNRT), Mohamed El Ghidani, a souligné que la libéralisation du secteur audiovisuel au Maroc a permis depuis 2006 de créer plusieurs stations de radios privées et de consacrer une concurrence entre elles d’une part et avec les stations de radios publiques d’autre part, ce qui a eu comme conséquence de produire des programmes de qualité avec comme objectif final d’augmenter leur taux d’audience et attirer davantage d’annonceurs.

Après avoir donné un bref aperçu sur l’évolution du secteur radiophonique, Mohamed El Ghidani a fait remarquer que les radios et chaines électroniques commencent à attirer le public malgré la controverse ayant suivi leur création.

L’écrivain et ancien journaliste à la deuxième chaîne et médi 1, Omar Salim a pour sa part, mis l’accent sur le rôle des chaines de télévision marocaines dans la promotion de la production culturelle nationale, dont les films télévisés et les pièces de théâtre, passant en revue certaines contraintes de ces télévisions, dont notamment la rude concurrence avec des chaines internationales, un marché de publicité limité et un engouement pour les réseaux sociaux.

Dans ce cadre, il a salué le grand travail engagé par l’agence Maghreb arabe presse (MAP) pour moderniser ses outils et promouvoir son produit médiatique à travers l’adoption de plusieurs projets importants à même de lui permettre d’accompagner les mutations internationales.

En marge de ce séminaire a été organisée une cérémonie de signature des œuvres de Omar Salim, Mohamed El Ghidani et Hicham Lamghari. Un hommage a été également rendu au journaliste Abdeslam Ziyane.

Au programme de ce festival de deux jours, la projection des derniers films des réalisateurs Abdelilah Jouahri, Abdallah Tokouna (Farkous), Nourreddine Talsaghani et Hicham El Ouali. Le festival rendra hommage à Fouad Chella et l’artiste Manal Sadiki.

Le festival se clôtura avec un grand concert animé par Rajaa ksabni, Salma Alaoui, Mohamed Yassine, Nadem Raoui, Jalil Dakir, Hassan Yasser, Mido al Masri, Mohamed Zayatt, Saida Charaf et Oualid Rahmani.

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».

eMarrakech