eMarrakech
Facebook
App Store
Instagram
Mobile
Newsletter
Rss



MAP - publié le Vendredi 10 Février à 17:28

"Les saisons infidèles", nouveau-né littéraire de l’artiste marocaine Soumeya Abdelaziz



Tanger - "Les saisons infidèles" est le titre du nouveau-né littéraire de l’artiste pluridisciplinaire marocaine Soumeya Abdelaziz, qui vient d’être présenté mardi à la médiathèque de l’Institut français de Tétouan.



Soumeya Abdelaziz
Soumeya Abdelaziz
Le nouvel ouvrage de Soumeya Abdelaziz, paru en 2016 aux éditions Kalimat, est un récit autobiographique qui met l’accent sur l’évolution des mentalités au sein de la société marocaine.

Ce livre "se propose d’être le premier d’une trilogie: sur la famille, sur mon parcours d’artiste et sur celui de psychologue auprès des enfants en difficulté", a confié à la MAP l’auteur des "Saions Infidèles". 

"Je suis observatrice et j’apporte ainsi un témoignage sur l’évolution de la société marocaine, notamment à Rabat et à Salé, le but étant de montrer une autre facette du Maroc celle de la libération et de l’émancipation de la femme", a-t-elle ajouté.

Selon Mme Abdelaziz, cet ouvrage "riche en anecdotes apporte aussi des témoignages sur les us, les valeurs et les traditions de la société marocaine", ajoutant que "l’écrivain est un témoin de l’histoire et du temps". 

Par ailleurs, elle a indiqué que sa passion pour l’écriture est le fruit de la lecture d’une panoplie d’oeuvres littéraires d’écrivains marocains et étrangers, dont "La boite à merveille" de Ahmed Sefrioui et "La gloire de mon père" de Marcel Pagnol.

D’après l’auteur de "Saisons infidèles", cet ouvrage, une véritable saga d'une famille marocaine de la deuxième moitié du XXème siècle, raconte l’histoire d’une famille et celle de ses deux héritages. Le premier, celui qui tisse les liens, traverse les âges. C’est celui de l’amour et du partage, des valeurs, de l’art de vivre et des traditions, d’une culture, d’une civilisation. Le deuxième, celui des biens brise souvent les liens. 

Au-delà de l'intérêt de son contenu autobiographique et historique incontestable, ce récit retient l'attention aussi par ses qualités littéraires. Une odyssée familiale à laquelle Soumeya Ben Moumen a su donner une dimension humaine profondément saisissante... (...) Un texte qui "s'inscrit dans une écriture métissée, colorée, vivante", lit-on dans le préface de cet ouvrage.

"On s'en aperçoit aisément en s'intéressant à l'écriture variée de son texte: Stylistiquement, Soumeya Abdelaziz a une connaissance aisée des niveaux linguistiques de la langue française. Elle aime aussi faire entendre les expressions idiomatiques de la langue arabe parlée et écrite, avec talent, dans sa prose limpide et claire", d'après le préface. Ce récit est d'"autant plus mythique qu'il intègre les faits divers, les conversations spontanées et l'anecdote aux facettes variées (ethnographique, comique, ironique...) comme éléments essentiels dans la construction d'un récit édifiant, par le destin de ses personnages comme par la réflexion de l'auteur qui ponctue les évocations: sur la situation familiale et sociale, en cette période de bouleversements individuels et collectifs”, ajoute-t-on.

Artiste pluridisciplinaire, auteur-mélodiste-interprète, scénariste et peintre, Soumeya Abdelaziz est aussi psychologue auprès des jeunes en difficulté dans les Centres de protection de l’enfance du ministère de la Jeunesse et sports et directrice de la Maison des jeunes à la Kasaba de Marrakech.

Elle est également l’auteur de séries télévisées et de chansons et vidéos clips sur des sujets qui traitent de l’immigration clandestine, de la lutte contre la consommation des drogues ou du Sida.

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».

eMarrakech | 3 questions à | Actualités | Communiqués