eMarrakech
Facebook
App Store
Instagram
Mobile
Newsletter
Rss



Publié le Jeudi 27 Septembre à 13:14

Marrakech : L'ex directeur d’un palace de luxe est recherché pour pédophilie



Marrakech : L’affaire s’est révélée par hasard des suites d’un litige commercial entre le manager français et un investisseur marocain.



PH Archive
PH Archive
Professionnel français de l’hôtellerie, il supervisait l’érection d’un palace de luxe à la palmeraie, fruit d’un accord commercial entre un entrepreneur marocain propriétaire du terrain et une chaîne hôtelière internationale.

A l’éclatement d’un litige entre l'investisseur marocain et le manager français à cause de lenteurs dans l’avancement de construction du palace en question, Le directeur français quitta dans la précipitation le Maroc en février 2011, laissant derrière lui son ordinateur personnel.

L'homme d’affaires marocain qui saisit la justice pour son différent commercial avec le groupe hôtelier, fit examiner par des huissiers le PC abandonné par le français.

La découverte fut choquante, rapporte le journal Le Monde : «De nombreux clichés et une trentaine de vidéos pornos», y figurent des enfants de 14 à 20 ans, s’y adonnant à des scènes sexuelles.

Une autre plainte fut portée alors par l'entrepreneur marocain, puisque le présumé pédophile français, utilisait une voiture de service et une maisonnette sur son domaine pour ses actes pédophiles.

Une enquête a alors été ouverte et fut confiée à la gendarmerie royale.

Deux de ses chauffeurs ont été écroués, son jardinier racontait alors qu'il recevait ses proies, ramenées à lui par ses deux chauffeurs, ils se baignait avec eux, complètement dénudés à la piscine avant de les emmener tels quels dans sa chambre et s’enfermait avec eux.

Le jardinier, niant savoir ce qui se passait exactement à l’intérieur de la chambre entendait dire qu’il s’agissait uniquement de sport et de massage.

Une autre plainte a été déposée par le promoteur marocain à Paris, alors que le parquet de Marrakech a émis un mandat d’amené contre lui.

Pour sa défense, depuis son actuel pied à terre ou il supervise un autre établissement de la dite chaine hôtelière à Milan, le présumé pédophile français, accusa son adversaire marocain de monter cette macabre affaire contre lui, aidé dans cela, dixit "des services secrets du royaume" a rapporté le Monde.

               Partager Partager

eMarrakech