eMarrakech
Facebook
App Store
Instagram
Mobile
Newsletter
Rss



MAP - publié le Mercredi 22 Février à 16:55

Mohamed Fikrat : L’Afrique dispose de potentialités très prometteuses en matière de production du sucre



Marrakech - Le continent africain dispose de potentialités très prometteuses en matière de production du sucre, a souligné, mardi à Marrakech, le président-directeur général de COSUMAR, Mohamed Fikrat.



Mohamed Fikrat
Mohamed Fikrat
S’exprimant lors d’une conférence de presse tenue à l'occasion de la 2ème Conférence internationale sur le sucre (Marrakech 22-23 février) organisée sous le thème "Intégration et compétitivité du secteur du sucre en Afrique", M. Fikrat a souligné que cette conférence s'inscrit en droite ligne avec les initiatives de SM le Roi Mohammed VI visant à s’ouvrir sur les pays africains et à consolider les liens de coopération avec eux dans différents domaines, dont le secteur agricole, en plus de la mise en place de groupements intégrés et compétitifs. La conférence de Marrakech, organisée par l'Association professionnelle sucrière (APS), en partenariat avec l’Organisation internationale du sucre (OIS), connaitra la participation d’experts, d'opérateurs nationaux et internationaux du secteur du sucre, d'instances professionnelles et de producteurs agricoles, qui se pencheront sur la question du développement de la filière en Afrique, a-t-il indiqué. 

Concernant la production nationale en sucre, M. Fikrat a indiqué que le Maroc a réalisé l’année dernière des résultats importants, étant donné que le taux de production a atteint 12 tonnes pour l’hectare, grâce aux efforts consentis par la société, le ministère de l’Agriculture et les instances professionnelles, ajoutant que le Royaume a enregistré durant la campagne agricole 2015-2016 un niveau record en matière de production du sucre blanc, avec 607.000 tonnes, soit une augmentation de 19 pc en comparaison avec la campagne agricole précédente. 

La production nationale en sucre couvre 50pc des besoins nationaux en cette matière contre, 42pc durant la campagne agricole précédente, a-t-il fait savoir, ajoutant que ces résultats sont le fruit de l’appui technique et logistique de la société aux agriculteurs.

M. Fikrat a fait remarquer que le Maroc est classé 5ème au niveau africain concernant la production et la raffinerie de sucre et exporte cette matière vers plusieurs pays du bassin méditerranéen, en Afrique et en Asie, ajoutant que les résultats enregistrés viennent conforter le contrat-programme signé entre le gouvernement et la Fédération interprofessionnelle marocaine du sucre (FIMASUCRE) visant le développement de cette filière à l’horizon 2020.

A rappeler que le Maroc aspire à élargir la superficie réservée à la culture de la canne à sucre à 20.000 ha à l’horizon 2019.

Le directeur exécutif de l’OIS, José Orive a, pour sa part, souligné que la filière sucrière marocaine, qui est conforme aux standards internationaux, représente un modèle pour les pays africains, relevant que la qualité du sucre marocain est réputée au niveau mondial.

Et d’ajouter que le continent africain est doté de potentialités agricoles importantes, notamment dans la production du sucre, appelant dans ce cadre à tirer profit de l’expérience marocaine dans le domaine de développement de cette filière.

A rappeler que cette filière assure une source de revenu pour 80.000 agriculteurs marocains producteurs de la betterave et de la canne à sucre.

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».

eMarrakech | 3 questions à | Actualités | Communiqués