eMarrakech
Facebook
App Store
Instagram
Mobile
Newsletter
Rss



MAP - publié le Vendredi 16 Juin à 14:45

Plaidoyer pour la création des mécanismes visant la mise en œuvre de programmes des collectivités locales dédiés au développement touristique dans la région Marrakech-Safi



​Marrakech - Le ministre du Tourisme, du Transport aérien, de l’Artisanat et de l’Economie sociale, Mohamed Sajid, a appelé, jeudi à Marrakech, à la création de mécanismes capables de mettre en œuvre les programmes des collectivités locales dédiés au développement touristique dans la région Marrakech-Safi.



Mohamed Sajid
Mohamed Sajid
Intervenant lors d’une rencontre de communication tenue avec les professionnels du secteur et les élus locaux, M. Sajid a souligné la nécessité d'accorder plus d’importance aux aspects liés aux différentes formes de tourisme, notamment le tourisme de montagne, balnéaire et médicale, et de veiller à renforcer les infrastructures nécessaires qui jouent un rôle important dans le développement de la région.

Après avoir rappelé que la ville de Marrakech est devenue une destination touristique à dimension internationale, M. Sajid a précisé que le Maroc a pu maintenir son classement en termes d’indicateurs touristiques en dépit des contraintes que connaît le secteur en raison des crises géopolitiques régionales.

Dans ce cadre, il a indiqué que le boom touristique que connaît la cité ocre est le fruit des efforts déployés par les professionnels, le ministère de tutelle, les établissements partenaires, les campagnes publicitaires et les nouveaux outils de communication qui sont devenus essentiels pour le développement du secteur.

A cette occasion, il a souligné l’importance des projets dédiés à la structuration du secteur de l’artisanat dans la ville ocre et qui visent l’amélioration des conditions de travail dans ce secteur et la valorisation de la qualité des produits.

En outre, il a affirmé l'engagement du ministère à suivre les procédures permettant d’appliquer les lois relatives à l’économie sociale, qui comprend, selon lui, un grand nombre de coopératives employant une main-d'œuvre importante. 

Pour sa part, la secrétaire d’Etat chargée du tourisme, Lamia Boutaleb, a relevé que le secteur du tourisme à Marrakech est devenu un modèle à suivre au niveau national, insistant sur la nécessité de redoubler d’efforts pour aboutir à plus de résultats positifs permettant d’assurer le développement du secteur.

De son côté, le Wali de la région Marrakech-Safi, Abdelfattah Lebjioui, a passé en revue les différentes mesures prises en matière d’activités touristiques, d’investissement touristique et du transport aérien, permettant de préserver les acquis positifs réalisés dans ce secteur et maintenir cette dynamique.

A cet effet, il a noté que le secteur a connu une croissance durant les 4 premiers mois de 2017, soit une hausse de 19 % des arrivées et 20 % de nuitées en comparaison avec la même période de l'année précédente, soulignant que cette dynamique est le résultat des efforts déployés par les différents intervenants, tant au niveau central que régional.

Pour le président du Conseil de la région, Ahmed Akhchichine, toutes les composantes économiques de la région sont étroitement liées au secteur du tourisme, appelant à la mise en place des mécanismes de promotion du produit touristique.

Il a, de même, fait savoir que plusieurs visiteurs de la cité ocre, Marocains et étrangers, s’intéressent plus à la caractéristique de la ville qu’à l’offre touristique traditionnelle, ce qui exige la mise en place d’une approche différente de promotion de ce produit.

A cette occasion, le ministre et la délégation qui l'accompagne ont tenu une réunion avec les professionnels du secteur touristique et ont visité l’Ensemble artisanal, le Centre de formation professionnelle dans le secteur de l’artisanat, l’aéroport Marrakech-Menara et l’Ecole hôtelière.

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».

eMarrakech | 3 questions à | Actualités | Communiqués