eMarrakech
Facebook
App Store
Instagram
Mobile
Newsletter
Rss



MAP - publié le Jeudi 22 Décembre à 11:36

Said Mouline : Le secteur privé a efficacement contribué à la grande réussite de la COP22



Casablanca - Le responsable du pôle partenariat public/privé au sein du Comité de pilotage de la COP22, Said Mouline, a affirmé mercredi à Casablanca, que le secteur privé a efficacement contribué à la grande réussite de la COP22, notamment via la dynamisation des décisions relatives à la promotion des politique en faveur de l’économie verte.



Casablanca - Le responsable du pôle partenariat public/privé au sein du Comité de pilotage de la COP22, Said Mouline, a affirmé mercredi à Casablanca, que le secteur privé a efficacement contribué à la grande réussite de la COP22, notamment via la dynamisation des décisions relatives à la promotion des politique en faveur de l’économie verte.

S’exprimant lors d’un déjeuner-débat dédié à faire la lumière sur le bilan de la 22ème Conférence des Nations unies sur les changements climatiques (COP22) organisée du 7 au 18 novembre à Marrakech, M. Mouline, également directeur général de l’Agence nationale pour le développement des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique (Aderee), a souligné que le secteur privé a contribué à la promotion de projets de développement qui contribueront de manière efficace à passer à l’économie verte à l’horizon 2020.

Et de souligner que le secteur privé dans les pays du sud, et à sa tête la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) a traduit, lors de cette manifestation, sa volonté réelle de consacrer et de faire aboutir l’économie verte qui génère d’importantes opportunités au niveau de l’emploi et préserve les terres contre la pollution dans l’objectif d’atteindre le développement durable et la justice climatique. Il a relevé qu’il est primordial pour les pays du Sud particulièrement au niveau du continent africain d’initier et de renforcer les politiques prônant une économie verte, rappelant que le Maroc, comme en témoigne plusieurs instances internationales et gouvernementales, a fait preuve d’un niveau très élevé en matière d’organisation et d’expertise. Cette manifestation mondiale a constitué une occasion pour mettre en avant l’expérience marocaine pionnière face au changement climatique pour atteindre les objectifs du développement durable particulièrement par la dynamisation des politiques des énergies renouvelables, a-t-il dit.

               Partager Partager


eMarrakech | 3 questions à | Actualités | Communiqués