Pour des raisons de déontologie professionnelle, bon nombre de corps de métiers n’ont pas l’autorisation de recourir à la publicité qui constitue pourtant l’arme de communication la plus utilisée. Il s’agit essentiellement des corps de professions libérales qui n’ont alors droit qu’à l’utilisation de la plaque professionnelle. Cette dernière offre elle aussi un grand nombre d’avantages et sa conception obéit à un ensemble de règles. Découvrez dans cet article tout ce qu’il y a à savoir sur la conception de cette plaque ainsi que sur son entretien.

Plaque professionnelle : qu’est-ce que c’est ?

La plaque professionnelle désigne une enseigne particulière qui permet d’identifier l’emplacement d’un professionnel. Elle est principalement utilisée par les professionnels des métiers libéraux qui la fixent à l’entrée de l’immeuble où ils exercent leur profession. Pour vous éclairer davantage, l’enseigne que vous remarquez sur certains immeubles et qui porte la mention Notaire est une plaque professionnelle dont le rôle est de notifier à toute personne que dans cet immeuble travaille un notaire. Hormis ce juriste spécialiste du droit des successions, plusieurs autres professionnels libéraux optent pour la plaque professionnelle afin d’indiquer leur lieu de travail. Il s’agit par exemple :

  • Des avocats ;                                                             
  • Des médecins ;
  • Des infirmiers ;
  • Des architectes ;
  • Huissiers de justice ;
  • Des kinésithérapeutes ;
  • Des psychologues et bien plus.

Pourquoi faut-il avoir une plaque professionnelle ?

Plusieurs raisons justifient la nécessité d’avoir une plaque professionnelle. Parmi ces dernières, trois retiennent particulièrement l’attention.

Plus de visibilité

Lorsque l’on exerce une profession libérale, recourir à ce type d’enseigne ne constitue pas une question de luxe, mais plutôt une nécessité. Comme vous pouvez bien l’imaginer déjà, le principal rôle de la plaque professionnelle est d’indiquer la localisation précise d’un professionnel. La présence d’une telle enseigne à l’entrée d’un immeuble signifie ou indique à toute personne que ce bâtiment est le lieu de travail du professionnel indiqué. Ainsi, au besoin, cette personne pourra revenir au même endroit afin de bénéficier des prestations ou services du professionnel. Le professionnel libéral qui utilise une plaque professionnelle obtient de ce fait une plus grande visibilité. En effet, pour diverses raisons et principalement pour des raisons de déontologie professionnelle, la loi interdit à certains corps de professions de recourir à de la publicité pour se faire connaître du public. Cela peut se comprendre, car l’on imagine mal par exemple un médecin faire de la publicité pour ses services à la télévision. La plaque professionnelle devient alors la seule clé dont disposent ces professionnels libéraux pour indiquer leur présence quelque part. La situation a tellement évolué concernant certaines professions libérales (avocat, notaire, médecins) qu’il leur est désormais fait obligation d’installer une plaque professionnelle.

Profesionnalisme et légalité

À côté de cette première utilité ci-dessus évoquée, d’autres rôles tout aussi importants sont joués par la plaque professionnelle. Dans un premier temps, il faut signaler que cette dernière permet d’exprimer le professionnalisme et tout le sérieux que le professionnel attache à l’accomplissement de son travail. Dans un second temps, la présence de la plaque professionnelle atteste que le professionnel exerce ses activités en toute légalité. Dans une certaine mesure, cela signifie que les autorités compétentes sont au courant de la présence du professionnel dans la ville et parallèlement qu’il est autorisé à pratiquer son métier. D’autre part, la présence de la plaque professionnelle dénote du sérieux du professionnel qui s’est soumis soit à la législation en vigueur soit aux exigences de son ordre professionnel en fixant sa plaque professionnelle.

Une communication simple et efficace

La plaque professionnelle constitue un outil de communication simple et fiable. Les personnes craignent généralement d’aller vers les professionnels qui font de la publicité à outrance pour leurs différents services. Le caractère simple de la plaque professionnelle procure une certaine confiance au client. Ce dernier ne trouve alors aucun inconvénient à se rapprocher du professionnel pour bénéficier de ses services.

Conception de la plaque professionnelle : ce qu’il faut savoir à propos

La réalisation d’une plaque professionnelle ne constitue pas un acte à prendre à la légère. En effet, un ensemble de règles et principes régissent l’utilisation de cette enseigne particulière. Chaque professionnel est alors amené à se conformer aux règles qui régissent sa profession pour la conception de sa plaque. S’agissant de la plaque elle-même, elle peut être conçue grâce à différents types de matières premières. Il revient à chaque professionnel de choisir celle qui lui convient le plus.

Les règles liées à la conception de la plaque professionnelle

Comme mentionné plus haut, la conception ou la réalisation d’une plaque professionnelle n’est pas entièrement laissée au bon vouloir du professionnel. Celui-ci est tenu de faire concevoir sa plaque professionnelle conformément aux règles préétablies soit par la loi soit par le code de déontologie du corps de métier auquel il appartient. La première interdiction posée par la loi est que la plaque professionnelle ne doit en aucun cas s’apparenter à de la publicité. Les textes en vigueur prohibent formellement l’utilisation par un professionnel libéral d’une plaque professionnelle qui véhicule des messages publicitaires. Ces textes imposent que la plaque professionnelle ait pour unique but l’apport d’informations précises à la population. Tenant sérieusement à ce que cette interdiction soit respectée par tous, le législateur a pris le soin d’énumérer les mentions qui doivent figurer sur la plaque professionnelle. En fonction du corps de métier concerné, les mentions à transcrire sur la plaque peuvent varier. Néanmoins, il existe certaines mentions que l’on retrouve la plupart du temps chez tous les professionnels. Ce sont des informations essentielles que le législateur tient à ce que toute personne connaisse avant de décider d’entrer en relation avec le professionnel. De façon générale, on peut retenir comme mentions classiques :

  • Le nom et le prénom du professionnel : c’est l’une des mentions les plus importantes que le professionnel doit faire figurer su sa plaque professionnelle. Elle est un élément commun à tous les corps de métiers ;
  • Les diplômes du professionnel : une plaque professionnelle doit clairement mentionner le diplôme qui permet au professionnel d’exercer son activité. Cette mention se révèle d’une grande importance, car elle permet au potentiel client ou à toute autre personne de savoir que le travailleur qui occupe les locaux possède les compétences et aptitudes requises pour exercer le métier ;
  • Le logo du professionnel : celui-ci est propre à chaque professionnel libéral. Ce dernier demeure libre de déterminer ce qu’il utilisera comme logo. Toutefois, celui-ci ne doit pas heurter les bonnes mœurs ;
  • Les horaires d’ouverture et de fermeture ;
  • Les jours de consultation.

À côté de la règle qui interdit l’utilisation d’une plaque professionnelle à connotation publicitaire, une autre règle tout aussi importante est à respecter. Il s’agit de la taille de la plaque professionnelle. En effet, l’arrêté qui régit chaque corps de professions libérales prévoit généralement la taille maximale que doit respecter la plaque professionnelle. Pendant la conception de cette dernière, les dimensions légales doivent donc être prises en compte afin de ne pas enfreindre la loi. En fonction de la profession libérale considérée, les dimensions à respecter peuvent varier. S’agissant de la médecine par exemple, l’ordre des médecins impose que les dimensions de la plaque professionnelle n’excèdent pas 30×25 centimètres. Quant aux kinésithérapeutes, le code de la santé exige des dimensions maximales de 30 x 40 centimètres. Les professionnels libéraux du monde de la justice ont l’obligation de concevoir des plaques professionnelles dont les dimensions doivent rester inférieures ou égales à 20 x 15 centimètres. Cependant, il est important de savoir que les lois ou règlements ne régissent pas tout ce qui concerne la conception des plaques professionnelles. Un certain nombre d’éléments sont laissés à la libre détermination de chaque professionnel. Celui-ci reste libre de décider de ces éléments ainsi que de tout ce qui les concerne. Il s’agit essentiellement de la couleur de la plaque professionnelle et du choix de la matière avec laquelle elle cette dernière sera faite.

Le choix de la matière à utiliser

Comme mentionné plus haut, le choix de la matière à utiliser pour la conception de la plaque professionnelle dépend entièrement de la volonté du professionnel. Il revient à ce dernier de prendre en compte ses goûts et préférences personnels pour effectuer ses différents choix. À propos de la couleur, chaque professionnel qui désire avoir sa plaque professionnelle devra notifier au concepteur ce qu’il souhaite comme coloris. Un spécialiste en conception de plaque professionnelle comme celui que vous retrouverez à cette adresse se chargera d’attribuer à la plaque toute couleur souhaitée. Les différents textes en vigueur n’imposent donc rien de particulier aux professionnels libéraux en termes de matière servant à la fabrication de la plaque professionnelle.

Bon à savoir : les professionnels libéraux ont le choix entre 4 différentes matières pour la conception de leur plaque professionnelle.

Les quatre matières en question sont :

  • Le plexiglas ;
  • Le PVC ;
  • L’aluminium ;
  • Le laiton.

Chacune de ces différentes matières possède des caractéristiques propres qui permettent de satisfaire différents besoins. Les résultats qui seront obtenus ne seront bien évidemment pas identiques. Il revient alors à chaque professionnel de décrire au concepteur ce qu’il souhaite avoir. Du haut de son expérience et de ses compétences, ce dernier pourra déterminer avec précision la matière qu’il devra utiliser pour combler les attentes de son client.

Le plexiglas

Le plexiglas constitue une matière assez modelable. Il se révèle souple et résistant. Le plexiglas constitue le choix idéal pour les professionnels qui souhaitent jouer sur la couleur et les textes à écrire. Généralement moins onéreux que d’autres matières, le plexiglas se laisse travailler à souhait. Vous pourrez ainsi obtenir une plaque professionnelle avec toutes les particularités que vous souhaitez avoir. Images, logo ou textes en caractères spéciaux, tout est possible avec cette matière exceptionnelle.

La plaque professionnelle en PVC

Considérée comme la plus abordable d’un point de vue budget, la plaque professionnelle en PVC se révèle également idéale pour notifier sa présence dans un immeuble. Le PVC est une matière souple qui peut être traitée afin de résister aussi bien aux intempéries qu’aux UV. Cependant, par rapport aux autres matières, le PVC demeure la moins résistante. C’est pour cette raison qu’il est recommandé de se référer à un concepteur expert du domaine pour obtenir une plaque esthétique et solide.

La plaque professionnelle en aluminium

L’aluminium désigne une matière dont la résistance n’est plus à démontrer. Ses caractéristiques tout à fait singulières font de lui l’une des matières les plus utilisées pour la conception des plaques professionnelles. C’est une matière légère, malléable et plutôt résistante à la corrosion. Le résultat esthétique obtenu grâce à cette matière se révèle épatant. On peut en effet obtenir une plaque professionnelle à aspect satiné ou brillant, ce qui rehausse l’image de l’entreprise. En termes de longévité, l’aluminium vous garantit plusieurs années d’utilisation de votre plaque professionnelle. Sa beauté remarquable le rend utilisable par tous les professionnels, notamment les avocats, les médecins, les architectes, les kinésithérapeutes ou même les psychologues.

La plaque professionnelle en laiton

Pour les professionnels qui apprécient faire dans le VIP, la plaque professionnelle en laiton comblera toutes leurs attentes. Elle constitue la matière la plus chic que l’on puisse utiliser pour la confection de la plaque professionnelle. Que soit pour une utilisation intérieure ou extérieure, la plaque professionnelle en laiton ne manquera pas d’attirer l’attention de tout passant. Les professionnels libéraux qui désirent mettre en évidence tout le sérieux et le professionnalisme qu’ils attachent à l’exercice de leur profession peuvent recourir au laiton pour y arriver. Côté résistance, le laiton surprend davantage par sa remarquable ténacité. C’est une matière qui pourra servir pendant de longues années à l’entrée d’un immeuble. En vous référant à un concepteur compétent et expérimenté, vous pourrez faire personnaliser votre plaque professionnelle. Vous pourrez par exemple mettre en valeur le logo de votre entreprise, personnaliser le caractère d’écriture des différentes mentions qui doivent figurer. En bref, la plaque professionnelle en laiton constitue le meilleur choix à effectuer pour se distinguer de ses collègues.

Comment entretenir la plaque professionnelle ?

La plaque professionnelle constitue un accessoire primordial qui permet aux professionnels des secteurs libéraux de se faire connaître. Pour cette raison, il est important qu’elle soit affichée de façon permanente à l’entrée de l’immeuble où le professionnel exerce son activité. Seulement, la seule condition pour que cette enseigne demeure en bon état et donc attirante est de l’entretenir dans les règles de l’art. Comment alors entretenir convenablement une plaque professionnelle et à quelle fréquence le faire ? D’entrée de jeu, il faut savoir que le type d’entretien à accorder à une plaque professionnelle pour lui faire garder tout son charme dépend essentiellement de sa matière. En effet, alors que certaines matières nécessitent un entretien fréquent, d’autres par contre peuvent être entretenus moins régulièrement sans perdre leur éclat. Une plaque professionnelle en aluminium par exemple gardera toute son élégance avec 2 ou 3 séances de nettoyage par an. Par contre, si elle est en laiton, la plaque professionnelle devra être nettoyée beaucoup plus fréquemment. À l’aide de la boisson Coca-Cola par exemple, mouillez votre plaque en laiton et patientez un moment pour la rincer. Elle redeviendra très propre. Lorsque la plaque est en plexiglas, son entretien se révélera un peu plus délicat. Afin de lui faire garder toute sa transparence, il faudra éviter de la nettoyer avec des produits abrasifs ou contenant du solvant. Optez simplement pour un simple produit à vaisselle et le tour est joué. Un tel procédé peut également servir à nettoyer les autres types de plaques professionnelles.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here