Vous voulez vous marier à une Marocaine et vous avez choisi un mariage traditionnel ? Cette cérémonie ne se déroule pas comme un mariage en France ou dans d’autres pays. Elle comprend plusieurs étapes que les époux doivent respecter. Cela n’empêche tout de même pas qu’on y ajoute un peu de modernité. Voici les différentes étapes d’un mariage marocain.

La Khotba, l’étape des fiançailles

Le mariage marocain commence par les fiançailles encore appelées Khotba, qui signifie en islam « demande en mariage ». Elle est exigée par la tradition et consiste pour les parents du jeune homme à se rapprocher de ceux de la femme pour demander sa main. La fiancée donnera sa réponse à ses parents, et ceux-ci la transmettront aux parents du jeune homme. Si cette étape est concluante, alors les familles peuvent entamer les discussions sur l’organisation de la cérémonie.

Aujourd’hui, les choses ne se passent plus exactement de cette manière. En effet, on constate que c’est généralement le fiancé qui s’en va lui-même faire cette demande. Par ailleurs, sachez que lors de cette rencontre, le futur époux doit donner des cadeaux tels que des bijoux, des vêtements, des fleurs, des dattes, etc.

C’est également à l’étape de la Khotba que le fiancé offre à sa bien-aimée une bague de fiançailles. Ce bijou qui symbolise l’engagement ou la promesse de mariage doit être bien choisi. À ce sujet, vous pouvez vous baser sur une information d’Hopefulheadlines.org pour bien choisir ce bijou que votre âme sœur gardera toute sa vie.

L’étape des discussions et l’annonce du mariage

Lorsque la demande est acceptée, les familles passent donc à l’organisation du mariage. C’est ici qu’ils vont discuter par rapport à la date et au lieu de la cérémonie. Ils abordent également les éléments importants comme la dot de la mariée, le budget de la cérémonie et les cadeaux. Une femme est choisie pour accompagner la mariée dans le choix des tenues de la cérémonie. Appelée Negafa, c’est elle qui l’habille le jour J.

Ensuite vient le moment d’annoncer l’événement heureux à la famille, aux proches, aux amis, aux voisins, etc. Deux mois avant la cérémonie, un faire-part est donc envoyé aux différentes personnes invitées.

De la première cérémonie aux noces

Le mariage traditionnel marocain comprend plusieurs cérémonies.

  • Le Al kaghet ;
  • Le hammam ;
  • Le rituel du henné ;
  • La Hdiyya ;
  • La célébration des noces.

Pendant le Al khaghet, les époux signent le contrat de mariage établi par un agent public marocain (le Adoul). Cette cérémonie réunit les intimes et la famille. À la fin, les invités et les mariés dégustent un repas copieux. Ensuite, quelques jours avant le jour J, la mariée est amenée par les femmes de sa famille pour prendre un bain de lait afin de se purifier.

Quant au rituel du henné, c’est l’étape où la mariée, vêtue de vert, va se faire poser des motifs arabesques sur les mains et les pieds. La cérémonie du hdiyya se déroule le soir même du rituel du henné. C’est un repas au cours duquel le marié et sa famille offrent des cadeaux à la mariée.

Enfin, le jour des noces, la negafa habille la mariée et s’assure qu’elle soit la plus belle. Elle porte 7 robes durant la cérémonie. Quand elle rejoint son mari, le dîner commence et ne prend fin qu’au petit matin.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here