Communément appelée GPA, la gestation pour autrui est une méthode de PMA plutôt complexe qui nécessite la participation de différents types de professionnels. Il s’agit le plus souvent de conseillers juridiques, de cliniques de fertilité, d’agences spécialisées ou encore d’avocats. Puisque cette technique de PMA nécessite au préalable la réalisation de longues procédures, il est indispensable de disposer du maximum d’informations avant de se lancer. Voici le point sur les informations à connaitre !

Se lancer dans la GPA : par où commencer ?

Comment procéder ? Par où commencer ? Telles sont généralement les questions que se posent les personnes qui souhaitent se lancer dans la GPA. Si vous êtes aussi dans une telle situation, alors commencez d’abord par rassembler le plus d’informations possible. Même si vous trouverez en ligne des détails précieux et utiles, ne vous limitez pas seulement à internet.

Selon le cas, vous pouvez par exemple vous tourner vers les agences spécialisées en la matière, ou encore engager une structure de conseil. Même si la loi en vigueur en France empêche l’implantation d’agences intermédiaires dans l’hexagone, d’autres pays l’autorisent. C’est le cas par exemple de l’Espagne. En vous tournant vers de telles structures, vous aurez l’assurance d’obtenir toutes les informations dont vous avez besoin pour vous lancer.

Le point sur les différentes étapes

Si votre décision est déjà prise et que vous êtes enfin prêt à vous lancer, alors il est conseillé de procéder comme suit :

  • Prendre le temps de choisir la destination qui convient : ici, vous devez vous assurer que la destination choisie correspond à votre situation, car chaque pays a ses propres conditions ainsi qu’une législation spécifique.
  • Se tourner vers les professionnels en mesure de vous guider : comme nous l’avions indiqué plus haut, vous serez dans l’obligation de recourir aux services d’une agence de GPA, ainsi qu’à ceux de différents professionnels tout au long de la procédure. Pour bénéficier d’une aide adéquate, rendez-vous simplement sur le site surrogacyfrance.com. Vous y bénéficierez d’une aide personnalisée et à la hauteur de vos exigences.
  • Procéder au choix de la gestatrice : pour trouver la candidate idéale, il est préférable de faire confiance à l’agence de GPA vers laquelle vous vous êtes tournés. Elle saura vous aider à trouver la mère porteuse et aussi à faire le meilleur choix possible.
  • Établir et signer les documents juridiques indispensables : pour éviter plus tard toute mauvaise surprise, il est indispensable de faire établir par un avocat spécialisé, un contrat dans lequel figurent tous les termes de l’accord entre la mère porteuse et les futurs parents. Le contrat en question devra être signé par les deux parties.
  • Effectuer le traitement de fertilité qui s’impose : la clinique de fertilité que vous aviez auparavant choisie se charge à ce niveau d’effectuer la fécondation in vitro ainsi que le transfert de l’embryon à la gestatrice. Notons que les spermatozoïdes et les ovules peuvent provenir des futurs parents ou de donneurs de gamètes.
  • Établir enfin la filiation et inscrire l’enfant au sein des registres de l’état civil : une fois que l’enfant nait, vous devez effectuer toutes les démarches administratives et légales indispensables afin de pouvoir être reconnu comme ses vrais parents. Les démarches en question doivent être effectuées à la fois dans le pays où il est né ainsi que dans celui des parents.

Quelques conseils utiles

Dans la mesure où la GPA est une technique de PMA assez complexe, il est primordial de vous assurer que les professionnels vers lesquels vous vous tournez sont compétents et fiables. Pour ce faire, prenez le temps nécessaire pour vous renseigner le plus possible sur les services et prestations qu’ils offrent. Le choix de la destination ne doit également pas se faire à la hâte.

Si vous optez par exemple pour les USA, vous devez savoir que chaque État y est souverain et dispose de ce fait de lois qui lui sont propres. En fonction de votre situation, vous devrez donc vous renseigner sur la législation de l’État dans lequel vous comptez vous rendre. Cela vous évitera quelques désagréments. Notons par ailleurs qu’au nombre des pays les plus accessibles pour les personnes intéressées par la GPA qui proviennent de France, on peut citer : le Canada, la Géorgie, l’Ukraine, les États-Unis, la Russie ou encore la Grèce.

Bien qu’ils présentent des avantages certains sur le plan économique, des pays comme la Thaïlande ou l’Inde ne sont en revanche pas facilement accessibles. Les garanties légales qu’ils offrent ne sont en outre pas suffisantes. En ce qui concerne le choix de la mère porteuse, vous pouvez selon le cas laisser l’agence décider ou alors intervenir durant la sélection. Pour finir, veillez à ce que le contrat soit bien établi et qu’il vous mette à l’abri d’éventuels désagréments qui pourraient survenir plus tard. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle vous devez vous adresser à des professionnels du droit compétents.

PARTAGER
Article précédentMonte-escalier intérieur ou extérieur : quels modèles choisir ?
Issa
Journaliste durant 5 ans au quotidien Le Matin et passionné par la culture Arabe, c'est tout naturellement que j'ai décidé de m'engager avec le journal en ligne Emarrakech en 2017.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here