L’expatriation est un phénomène qui prend de plus en plus de l’ampleur ces dernières années. Nombreux sont ces Français qui choisissent de vivre sous d’autres cieux, et ce pour des raisons variables. Et parmi les destinations phares qu’ils choisissent, le Maroc occupe une place de choix. Le Maroc est un pays, un royaume stable qui ne manque pas d’atouts suscitant l’engouement des étrangers. Il jouit d’un climat appréciable, d’une bonne qualité de vie et n’est pas si loin de la France. Le Maroc est aussi un pays qui possède une grande richesse historique, culturelle et naturelle. Envisagez-vous de vous installer au Maroc ? Cet article fait un zoom sur ce qu’il faut savoir pour réussir votre expatriation au Maroc si vous êtes Français.

Les premières formalités à faire lorsqu’on souhaite s’installer au Maroc

Les Français représentent la communauté étrangère la plus présente sur le territoire marocain. Venir vivre au Maroc pendant moins de 3 mois ne requiert pas la demande d’un visa. Cependant, pour un séjour excédant ce délai, il va falloir que vous vous organisiez en conséquence. En effet, nombreuses sont les formalités que vous aurez à remplir. Certaines d’entre elles peuvent être faites en ligne depuis la France. Et il est recommandé de commencer les démarches 6 mois avant la date prévue pour le départ. Il faut cependant souligner que des informations non actualisées peuvent circuler sur internet. Pour ne pas être induit en erreur, vous pouvez vous rapprocher de l‘ambassade du Maroc en France. Vous pouvez aussi vous abonner à un blog dédié à ceux qui souhaitent venir vivre au Maroc. Ce type de sites sont des plateformes d’échange et d’entraide qui accompagnent ceux qui veulent venir s’installer au Maroc.

La carte de séjour encore appelée carte de résident marocaine est une pièce à avoir obligatoirement. Elle fait office de justificatif d’identité. Outre le fait qu’elle permet d’y séjourner pendant plus de 3 mois, elle permet aussi d’effectuer d’autres démarches administratives. Entre autres démarches à effectuer en tant que Français au Maroc, on peut citer :

  • Les démarches d’obtention de la carte consulaire ;
  • La création d’un compte bancaire ;
  • L’enregistrement à la Caisse Nationale de Sécurité Sociale ;
  • Les démarches pour l’obtention du permis de conduire et de la carte grise…

Les démarches pour l’obtention et le renouvellement de la carte de séjour

La demande de la carte de séjour doit être adressée à la préfecture de police ou la brigade de gendarmerie royale. S’il s’agit d’une première demande, voici les pièces à fournir pour la constitution de votre certificat d’immatriculation :

  • Les formulaires (jaunes et blancs) de demande de certificat d’immatriculation à remplir en majuscule et à signer par le demandeur ;
  • Les copies légalisées des 6 premières pages du passeport et des pages cachetées à l’arrivée au Maroc ;
  • La copie légalisée du contrat de bail pour votre logement ;
  • L’extrait de votre casier judiciaire que vous pouvez obtenir directement en ligne ;
  • Le certificat médical ;
  • La photo d’identité au format 2,5 x2, 5 cm en 6 exemplaires…

Vous aurez également à fournir d’autres pièces. Si vous êtes un employé, vous devez ajouter 3 copies de votre contrat de travail certifié par le ministère du Travail. Si vous êtes salarié dans un établissement public, vous devez fournir une attestation de travail délivrée par le ministère en question. Ceux exerçant une profession libérale doivent fournir l’autorisation d’exercer délivrée par le Secrétariat Général du Gouvernement. Les étudiants quant à eux devront ajouter au dossier l’attestation d’inscription et l’attestation de bourses (pour les boursiers). Si vous êtes inscrit dans un établissement privé, vous devez joindre l’attestation d’homologation de votre école privée.

Le renouvellement de la carte de séjour doit se faire chaque année jusqu’à l’obtention d’un titre de séjour. Vous aurez à fournir exactement les mêmes pièces pour le renouvellement de la carte de séjour à l’exception du casier judiciaire. Ce dernier cette fois-ci doit être délivré au Maroc par :

  • Le Bureau d’ordre du tribunal affilié à votre lieu de naissance si vous êtes né au Maroc ;
  • La Direction des Affaires Pénales et d’Amnistie sous tutelle du Ministère de la Justice si vous êtes né hors Maroc.

Bien choisir son logement au Maroc

Le choix de votre logement ou appartement au Maroc ne doit pas être négligé. Il en va non seulement de votre confort, mais aussi de votre sécurité. L’offre en matière d’immobilier au Maroc est très variée. Vous trouverez des logements de toutes sortes allant du précaire au plus confortable. Pour bénéficier d’un confort se rapprochant le plus près de votre confort en France, il faut opter pour un logement avec climatisation étant donné les fortes chaleurs qui peuvent y régner. Quel que soit le lieu où vous vous installerez, vous trouverez un logement confortable avec la climatisation qu’il vous faut. Si la climatisation fait défaut dans un logement ou dans une de ses parties, vous pouvez vous procurer un climatiseur mobile.

Quelles sont les conditions à remplir pour travailler au Maroc ?

Pour travailler au Maroc, il faut disposer non seulement d’un contrat de travail, mais aussi d’un permis de travail. Vous avez cependant peu de chance d’être recruté pour un poste de travail ne nécessitant pas une importante qualification. Il existe en effet de nombreux postes peu qualifiés pour lesquels la préférence nationale s’exerce. Vous aurez donc plus de chance d’obtenir votre autorisation de travailler si vous postulez pour un emploi de cadre supérieur. Le Maroc étant un pays en croissance économique continuelle, le SMIG augmente tous les ans. Voici quelques statistiques concernant le salaire proposé selon le type de travail exercé au Maroc :

  • Le salaire moyen mensuel pour les employés travaillant dans le secteur public est estimé à 6000 dirhams (environ 560 euros) ;
  • Le salaire moyen mensuel pour un cadre supérieur intervenant dans le secteur public peut atteindre 12 000 dirhams et plus…

Dans le secteur public, le salaire est plus volatil. Parmi les secteurs les plus pourvoyeurs d’emplois se trouve le tourisme, la télécommunication, le commerce, les centres d’appels, la grande distribution… Si vous êtes qualifié, vous n’aurez aucun mal à vite trouver un poste de responsabilité très important. Au Maroc, vous n’avez droit au congé payé qu’après 6 bons mois de travail en continu. Pour une meilleure chance de trouver du travail au Maroc, vous devez également vous préparer en conséquence. Vous pouvez intégrer un réseau de travailleurs au Maroc depuis la France. Vous pouvez par exemple vous rapprocher de la Chambre de commerce au Maroc. Cette dernière peut vous aider à trouver des entreprises françaises installées au Maroc qui peuvent vous recruter. Vous pouvez aussi passer par certaines plateformes web d’emplois généralistes comme :

  • L’Agence pour l’emploi marocain ;
  • Le site Emploi.ma…

Que faut-il savoir sur la scolarisation des enfants au Maroc ?

Si vous devez vous installer avec votre enfant, il est important de penser à sa scolarisation. À cet effet, trois solutions s’offrent à vous pour l’inscription de votre enfant dans une école à savoir :

À Casablanca, pas moins de 7 établissements français homologués proposent un enseignement conforme au programme en vigueur en France. Certaines écoles au Maroc sont bilingues. Il existe aussi des bourses et offres de réduction des frais de scolarité pour certains enfants respectant certaines conditions.

Le coût de la vie au Maroc

Il est important de connaître au préalable le coût de la vie au Maroc afin de ne pas ruiner votre projet d’expatriation. De façon générale, la vie est moins onéreuse au Maroc qu’en France. Plusieurs facteurs influencent cependant le coût de la vie, notamment le mode de vie. Les dépenses pour l’alimentation sont relativement abordables surtout si vous faites vos achats dans les marchés traditionnels. C’est le prix de l’immobilier qui fait grimper le coût de la vie au Maroc. Il est très élevé dans les grandes villes. À Marrakech par exemple, le prix de l’immobilier est comparable à celui appliqué en Europe de l’Ouest. Ceux qui souhaitent avoir un mode de vie très élevé devront donc dépenser plus. Surtout que les produits et services proposés dans ce cas de figure sont importés. Ils reviennent donc plus chers. Ceux qui disposent d’un budget limité doivent alors privilégier les régions moins onéreuses. Pour bien budgétiser votre coût de vie au Maroc, vous devez également tenir compte des dépenses suivantes :

  • Les frais de scolarité des enfants ;
  • Les dépenses en cotisations sociales ;
  • Les dépenses en assurance…

Quelles sont les villes ou régions à privilégier quand on veut s’installer au Maroc ?

La réponse à cette question n’est pas du tout évidente. En effet, les Marocains sont très accueillants et chaque région du pays a ses atouts. Que ce soit donc les grandes villes ou les petites villes, les indispensables dont vous avez besoin s’y trouvent. Cependant, la majorité des étrangers (notamment les Français) qui viennent s’y installer préfèrent les grandes villes à savoir :

  • Casablanca ;
  • Rabat ;
  • Marrakech ;
  • Agadir…

Ses villes sont préférées à cause de leur modernité et de la forte présence de ressortissants de la France qui s’y trouvent. Ce sont des villes où il y a plus de possibilités de trouver une occupation ou un meilleur emploi. Il faut aussi souligner que depuis quelques années, certains Français s’installent dans des villes moins pulpeuses, dont Essaouira. La vie est moins chère dans ces villes et l’on peut aussi profiter des paysages présents et du soleil. Par ailleurs, le sud du Maroc est la destination phare des Français qui fuient l’hiver.

Ce qu’il faut savoir sur le système de santé marocain

Le Maroc dispose d’un système sanitaire de qualité même s’il n’est pas aussi performant que celui de la France. Le système de santé publique et privée est bien développé. Il existe en effet de nombreux hôpitaux, cliniques privées, médecins, spécialistes… Les tarifs appliqués au sein des structures privées sont cependant plus élevés que celui des centres publics. Si vous êtes employé dans un établissement privé, vous êtes affilié à La Caisse Nationale de Sécurité Sociale. Vous pouvez aussi si vous le souhaitez souscrire à la Caisse des Français de l’Étranger. C’est un contrat qui vous permet de bénéficier de votre assurance maladie contractée en France au Maroc. Cependant, puisqu’il s’agit d’une sécurité sociale, l’intégralité des frais de santé n’est pas remboursée. Ajoutons par ailleurs que les retraités français peuvent bénéficier d’une couverture maladie (grâce à accord entre les deux pays datant de 2007).

Quelques conseils utiles pour réussir son installation au Maroc

Une installation au Maroc ne s’improvise pas. C’est une monarchie et aussi une société traditionnelle. Il est donc essentiel de se renseigner sur les lois en vigueur et de s’y conformer. Le choc culturel peut être très important si vous décidez d’y vivre. Si vous devez vivre sur place en famille, tous les membres de la famille doivent être bien préparés et informés sur la culture marocaine. Il est recommandé de démarrer les démarches 6 mois plus tôt au moins. Il faut d’une part se renseigner sur les formalités à effectuer en ligne avant votre arrivée. D’autre part, il faut également connaître toutes les formalités à effectuer une fois que vous serez sur place. Vous gagnerez aussi beaucoup en apprenant d’autres Français qui y vivent déjà.

Que retenir ? La clé de votre installation au Maroc est une bonne préparation. Elle vous aidera à mener les démarches nécessaires et à prévoir le budget qu’il faut.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here