Le continent africain n’est pas en reste en matière d’e commerce. Et dans ce domaine, le Maroc occupe une très bonne place puisqu’il se classe en 5e position sur l’année 2018 (selon la CNUCED pour le commerce et le développement). Il gagne ainsi une place par rapport à l’année dernière.

Le Royaume marocain s’est en effet fait remarquer par des taux de développement nettement supérieurs à la moyenne Africaine. Et bénéficie notamment d’un excellent accès à la population (pour 62 % de la population) : un facteur indispensable à l’essor de l’ecommerce.

Découvrons dans cet article les raisons d’un tel boom. Mais aussi les défis qui restent à relever pour le secteur de l’ecommerce au Maroc.

Un secteur en plein boom

Le Maroc a connu de nettes améliorations sur de nombreux facteurs indispensables à l’ecommerce. A commencer par l’adoption du paiement en ligne par carte bancaire. Les sites marchands marocains, affiliés au Centre Monétique Interbancaires, ont en effet vu une hausse de près de 60 % des règlements en ligne depuis 2012.

Quelle est la place du commerce en ligne au Royaume du Maroc ?D’ailleurs, les marocains ne sont pas les seuls à acheter sur leur site d’ecommerce. En effet, l’activité des cartes bancaires étrangères est encore plus forte, avec une progression de plus de 600 % sur les dernières années. Au total, on compte plus de 9 millions d’opérations chaque année. Ce qui représente au total 5,2 milliards de dirhams marocains.

De ce fait, les aspirations du Maroc en matière d’ecommerce n’ont fait qu’augmenter ces dernières années. Le royaume vise en effet un milliard de chiffre d’affaires pour la prochaine année sur les achats passés en ligne. Cette barre symbolique permettrait réellement au secteur d’exploser. Et illustrerait un changement visible et durable des pratiques de consommation des marocains.

Le royaume vise en effet un milliard de chiffre d’affaires pour la prochaine année sur les achats passés en ligne.

De plus, tous les indicateurs semblent montrer que cet objecti est largement réalisable, puisqu’il ne correspondrait qu’à une croissance de 50 % sur les chiffres actuels (qui cumulent à près de 750 millions de dirhams).

Un meilleur accès à Internet et une demande en plein boom

Plusieurs facteurs permettent de comprendre le développement exponentiel du secteur de l’ecommerce au Maroc. A commencer par la généralisation de l’accès à Internet qui a largement contribué à son essor. En effet, en 2017, on comptait plus de 22,5 millions d’abonnés à Internet dans le royaume. Soit une augmentation de plus de 33 % comparé à l’année dernière. Au total, près de 65 % de la population marocaine dispose d’une connexion Internet, une condition sine qua none pour garantir la pérennisation des sites marchands.

Les politiques publiques ont également jouées un rôle très important dans l’évolution et le développement de l’économie numérique au Maroc. Le plan Maroc Numéric 2020 a été adopté récemment dans l’objectif d’accélérer la transformation actuelle. Mais aussi et surtout pour permettre au pays de jouer un rôle central auprès de ses voisins directs, et de la région d’Afrique du Nord.

Autre point important, le Maroc a pu compter sur de réelles compétences nationales et un réseau d’experts, indispensable pour soutenir l’économie numérique. C’est d’autant plus nécessaire que de plus en plus de sites d’e commerce voient le jour actuellement, et que la concurrence est rude entre anciens et nouveaux acteurs. Chacun a donc besoin de se reposer sur des équipes de techniciens, mais aussi de commerciaux aux compétences et à l’expérience solide dans ce domaine.

Une présence en ligne de plus en plus indispensable

Aujourd’hui, il est presque devenu obligatoire pour les entreprises marocaines, ou les multinationales implantées au Maroc de disposer de son propre site marchand en ligne. En effet, être présent sur Internet n’est plus une option, mais une nécessité pour s’adapter aux nouvelles pratiques de consommation. Ce marché en plein essor est également un moteur puissant pour la croissance économique des entreprises, parfois aux dépens des commerces physiques.

Cependant, créer son site d’ecommerce n’est pas à la porte de tous. Et même s’il existe aujourd’hui des outils facilitant le lancement d’une plateforme web, des experts qualifiés sont indispensables pour en assurer la maintenance et le bon fonctionnement.

De nombreuses agences marocaines ont ainsi vu le jour pour accompagner ces projets d’ecommerce. Proposant des développeurs, web marketeurs et spécialistes des réseaux sociaux, ces acteurs contribuent également grandement au développement digital marocain.

Des défis qui restent à relever dans le secteur de l’ecommerce au Maroc

Malgré des chiffres très prometteurs, la transition numérique n’est pas complètement achevée en matière d’ecommerce au Maroc. Et des défis importants restent à relever pour faire de l’achat en ligne une pratique quotidienne et anodine.

En effet, si les marocains sont aujourd’hui habitués à payer en ligne, ils préfèrent toujours régler avec de l’argent liquide. En effet, si on regarde de plus près les chiffres concernant les transactions réalisées sur Internet, la moitié concerne les sites facturiers (pour régler sa facture d’électricité ou de gaz) et non les sites marchands. En la matière, le nombre de transactions s’est envolé pour atteindre plus de 200 %. Mais acheter des vêtements ou même faire ses courses en ligne est encore loin d’être un automatisme.

Et des défis importants restent à relever pour faire de l’achat en ligne une pratique quotidienne et anodine

Pour être encore plus précis, près de 90 % des transactions en ligne concernent le paiement de factures (50 %), l’achat de billets d’avion (23 %) et les sites gouvernementaux (16 %). Les sites d’ecommerce (deals et marketplaces) sont loin derrière et ne représentent aujourd’hui que 1,2 % des achats en ligne. Le reste (10 %) se fait sur les sites des grands groupes hôteliers, pour réserver et payer sa chambre en ligne ou régler une agence de voyage ou de location de voiture.

Des progrès restent donc encore à faire en matière de shopping en ligne. Pour en savoir plus sur le sujet, rendez-vous sur : https://www.neoproduits.com .

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here