eMarrakech
Facebook
App Store
Instagram
Mobile
Newsletter
Rss



Larbi Amine - Lemag - publié le Mardi 21 Mai à 16:22

Marrakech : Le français présumé trafiquant de drogue est agent immobilier et non un enseignant





Marrakech : Le français présumé trafiquant de drogue est agent immobilier et non un enseignant
Lemag : Gilles.J existe bel et bien. Après que des médias de la place l’avait dit enseignant au Lycée français Victor Hugo, et que ce dernier avait formellement démenti tous liens avec lui, des sources judiciaires citées par le média électronique arabophone Kech24, ont révélé qu’un français s’appelant Gilles.J, née en 1946 à Bayonne en France et bel et bien en détention préventive au pénitencier Boulamharez à Marrakech pour trafic de drogue.

Les mêmes sources ont corroboré le démenti de la direction du lycée Victor Hugo, en affirmant que le présumé trafiquant de drogue est au fait un agent immobilier et qui n’a rien à voir avec le dit lycée.

En effet, rapporte Kech24, vendredi prochain, sera déféré devant le juge au tribunal de 1ère instance de Marrakech, Gilles. J, inculpé pour trafic de drogue, après avoir été arrêté en flagrant délit de possession d’une forte quantité de Cannabis.

Perquisitionné, son domicile à Ain Mezouar s’est révélé être son entrepôt, où il cachait ses chargements de drogue, la police y a trouvé aussi des couteaux et une petite balance électrique qu’il utilisait pour découper et peser ses lots pour vente.

Gilles J, 67 ans, est arrivé pour s’installer durablement au Maroc en 1993, après avoir été un assidu visiteur du royaume depuis 1966.

Il a travaillé à un restaurant de la banlieue touristique de la cité ocre, avant de se faire agent immobilier.

A rappeler que l’erreur de jugement d’un reporter de presse de la place, avait provoqué l’erreur de plusieurs organes de presse, qui avaient dit le présumé coupable, enseignant au lycée français Victor Hugo.

L’établissement d’enseignement français avait alors publié un démenti écrit que lemag.ma avait tenu à reproduire en image.

               Partager Partager


Commentaires

eMarrakech | 3 questions à | Actualités | Communiqués