eMarrakech
Facebook
App Store
Instagram
Mobile
Newsletter
Rss



Larbi Amine - publié le Jeudi 27 Octobre à 09:51

COP 22 de Marrakech: La Russie déteste?



New York : Selon l'envoyé spécial des États-Unis sur les changements climatiques, la Russie a détesté l’accord de Paris et ferait de même pour le futur pacte de Marrakech.



PH Reuters
PH Reuters
La lutte contre le réchauffement climatique, la réduction des émissions des gazes à effets de serre, l’engagement pour la réduction de la température planétaire de 2 c° et surtout le développement des énergies renouvelables, dont le Maroc est l’un des champions mondiaux, tout cela c’est des mauvaises nouvelles pour la Russie.

Pour Moscou qui compte parmi les plus gros producteurs au monde, des carburants fossiles (gaz et pétrole), toutes ses mesures engagées à Paris et qui seront mises en application lors de la COP 22 à Marrakech, sonnent comme une déclaration de guerre économique.

Selon Jonathan Pershing, l'envoyé spécial des États-Unis sur les changements climatiques, la Russie n’aime pas ce qui se prépare au sommet de Marrakech. 

Invité à faire un exposé au Think Tank US, Atlantic Council, Jonathan Pershing a rapporté que la semaine dernière, Moscou n’a pas jugé bon de répondre à une invitation pour une réunion de préparation du sommet de la COP 22 à Marrakech, qui se tiendra début novembre.

Selon Pershing, Moscou faisant actuellement l’opposant, sera résignée à changer structurellement son économie car la tendance mondiale est au changement.

Lorsque, a-t-il dit, les européennes qui sont les premiers consommateurs du gaz russe, auront adopté de plus en plus largement, l’usage des énergies renouvelables, la Russie sera bien obligée de trouver une autre source de revenu pour compenser ses pertes inévitables.


               Partager Partager


Dépêches | eMarrakech | Tribune | em eng | Communiqués