eMarrakech
Facebook
App Store
Instagram
Mobile
Newsletter
Rss



Mokhtar Grioute - publié le Mardi 13 Juin à 17:25

"La Belle de Marrakech", de Carole Naulleau





"La Belle de Marrakech", de Carole Naulleau
L’écrivaine française Carole Naulleau vient de publier son roman policier «La Belle de Marrakech» aux Editions «Vents Salés» dans l’Hexagone. Dans ce polar de 287 pages, Carole Naulleau nous entraîne dans une intrigue palpitante à rebondissements des portes de la Médina à la merveilleuse Palmeraie, jusqu’à la fascinante vallée de l’Ourika.
 
Cet ouvrage remarquable relate l’histoire de Meredith, une héroïne fétiche et aventurière, qui tente de venir en aide à un matelot français suspecté de meurtre en menant toutes les investigations qui s’imposent pour la recherche de la réalité. Son nouvel ami, Aladin, un policier marocain, au tempérament calme et stoïque, l’épaule dans sa périlleuse mission.

Dans «La Belle de Marrakech», la romancière tisse sa toile, se joue des frontières, scotchant le lecteur par une vertigineuse investigation internationale, du Maroc à la France, via les Pays de l'Est. L'enquête menée de front par une jeune française très intrépide et un policier marocain placide, brosse un portrait réaliste, tout autant des relations diplomatiques entre les pays concernés que du choc des cultures. La plume de l'auteure s'attache également à dépeindre avec subtilité les paysages traversés et la vie en direct des habitants. Vous récupérerez en partie votre souffle, juste une accalmie, pour vous laisser griser par un vent marocain sous l'émotion des sentiments si divinement décrits à travers les personnages. Ne relâchez pas l'attention, l'énigme reste à résoudre. Le suspense est présent de la première à la dernière ligne. Bon voyage !

Pour cette fiction aux nombreuses péripéties, Carole Naulleau était venue chercher l’inspiration en 2015 à Marrakech où elle était littéralement subjuguée par la ville. Au fil de ses rencontres, elle s’était liée d’amitié rapidement avec certains Marrakchis et ce rapprochement a donné de l’épaisseur à ses personnages et étoffé son histoire. Par exemple, aux abords du Jardin Majorelle, elle avait discuté avec un policier et celui-ci, Aladin, est devenu l’un des héros de mon roman. Mais, il y a également un journaliste qui lui avait inspiré un autre personnage et bien d’autres encore.

L’auteure fait observer que depuis son enfance, elle entendait toujours parler des Marocains et de ce pays fabuleux, dans la mesure où son père y avait fait son service militaire dans un régiment de Zouaves.

Dans la préface du roman, Michel Mary, grand reporter au journal «Le Nouveau détective» et consultant pour l’émission «Enquêtes criminelles» sur la chaîne de télévision française privée «W9», écrit : «Carole Naulleau, par son livre +La Belle de Marrakech+, nous donne le parfait exemple d’un modèle d’investigation internationale. L’ouvrage est d’une richesse incroyable».

Carole Naulleau a été détective privée et son intérêt pour l'intrigue se ressent dans ses romans. Elle est l’auteure notamment de «Dernier Soleil», «Poisson cynique» et «Ne montre pas du doigt !».

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».

eMarrakech | 3 questions à | Actualités | Communiqués