eMarrakech



Publié le Mardi 14 Février à 16:50

La Fédération des sociétés d'assurances de droit national africaines tient son Assemblée générale au Maroc



Les travaux de la quarante-et-unième Assemblée générale de la Fédération des sociétés d'assurances de droit national africaines (FANAF) se sont ouverts, lundi à Marrakech (sud du Maroc), avec la participation de quelque 1.300 professionnels du monde d'assurance et de la réassurance en provenance de 59 pays d'Afrique et d'ailleurs.



La Fédération des sociétés d'assurances de droit national africaines tient son Assemblée générale au Maroc
Organisée du 13 au 16 février sous le thème "Enjeux réglementaires et défis opérationnels : Quelle stratégie pour l'assurance africaine au cours de la prochaine décennie ?", cette rencontre est l'occasion de poser les jalons de la mise en place de l'assurance électronique dans les pays de la zone de Conférence interafricaine des marchés d'assurances (CIMA) et de traiter, entre autres, de sujets portant sur la réassurance et la notation financière.

La classe moyenne africaine, qui représente 34% de la population du continent, peut constituer un nouveau marché pour les produits de prévoyance et assurance vie, a noté le président de la Fédération marocaine des sociétés d'assurances et de réassurance (FMSAR), Mohamed Hassan Bensalah, à l'ouverture de ces assises qui se tiennent pour la première fois dans un pays maghrébin.

Il a précisé que l'Afrique représente aujourd'hui seulement 1,5% du marché global de l'assurance pour une population qui compte pour 13% de la population mondiale. En protégeant les entreprises et les ménages, l'assurance contribue à réduire le risque de crédit et à financer les économies nationales, a déclaré M. Bensalah, faisant observer à cet effet que les compagnies d'assurances au Maroc sont devenues le premier créancier du Trésor avec 30% de la dette intérieure.

Pour sa part, le président de la FANAF, Adama Ndaye, a mis en valeur l'expérience marocaine en la matière, notant que malgré son étendue, la zone CIMA, constituée de 14 pays, "demeure un acteur modeste de l'assurance africaine comparativement à des géants comme l'Afrique du Sud ou le Maroc".

Avec plus de 60 nationalités attendues, cette rencontre connaît la participation des plus grandes compagnies d'assurances et de réassurance mondiales et la présence de plusieurs sommités dans le domaine.

Créée en 1976, la FANAF regroupe près de 200 sociétés d'assurances, de réassurance et des fonds de garantie automobile de 29 pays. 

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».

Marrakech