eMarrakech
Facebook
App Store
Instagram
Mobile
Newsletter
Rss



MAP - publié le Mercredi 1 Février à 18:01

Mohamed Nachtaoui : Le retour du Maroc à l’Union africaine est "un retour normal"





Marrakech - Le retour du Maroc au sein de l’Union africaine (UA) constitue "un retour normal" à même d'apporter une valeur ajoutée qualitative à l'organisation panafricaine, a souligné Mohamed Nachtaoui, professeur à la Faculté des sciences juridiques, économiques et sociales de Marrakech.

Dans une déclaration à la MAP, M. Nachtaoui a affirmé qu'avec ce retour, le Maroc retrouve sa place naturelle au sein de la famille institutionnelle africaine, d'où il pourra contribuer et peser de tout son poids pour le règlement de toutes les questions traitées au sein de l'Union.

"Le Maroc a de bonnes relations avec plusieurs pays et il s’ouvre maintenant aux pays anglophones", a relevé l’universitaire qui met en avant le lancement de plusieurs projets évalués à des milliards de dollars, fruit de la tournée royale dans certains pays de l'Afrique de l’Est. De l'avis de M. Nachtaoui, la place principale du Maroc se situe au sein de l'Union africaine et peut être renforcée par un plus grande ouverture du Royaume sur les pays africains.

De même, a-t-il ajouté, le Royaume est doté de compétences économiques et religieuses, ce qui lui permet d’être locomotive de développement en Afrique et de conclure des partenariats dans plusieurs domaines, notant que l'expérience marocaine est fortement présente dans plusieurs secteurs, à l'instar de l’industrie de l’automobile, du secteur des pièces de rechange, du tourisme et des énergies renouvelables. 

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».

eMarrakech | 3 questions à | Actualités | Communiqués