eMarrakech
Facebook
App Store
Instagram
Mobile
Newsletter
Rss



MAP - publié le Jeudi 12 Janvier à 16:01

Des experts nationaux se penchent à Rabat sur le texte préliminaire de la Déclaration universelle de principes éthiques en rapport avec le changement climatique



Rabat - Des experts nationaux se sont réunis, jeudi à Rabat, afin d’apporter leurs remarques et suggestions à l’avant-projet du texte préliminaire d’une déclaration universelle de principes éthiques en rapport avec le changement climatique.



Cette réunion de consultation nationale à laquelle ont participé des experts des départements ministériels, de la société civile et des institutions nationales a été bénéfique, car elle a permis de discuter la valeur ajoutée de l'avant-projet du texte préliminaire de cette déclaration ainsi que s’attarder sur son caractère non contraignant et les principes la régissant, a déclaré à la MAP Mohammed Benabdelkader, secrétaire général adjoint de la Commission nationale pour l’éducation, les sciences et la culture.

Une instance sera chargée de la rédaction d’un rapport final sur la base des conclusions formulées lors de cette réunion, lequel rapport sera soumis à la Délégation permanente du Royaume du Maroc auprès de l'UNESCO, a-t-il ajouté.

L'avant-projet du texte préliminaire d’une déclaration universelle de principes éthiques en rapport avec le changement climatique a été élaboré et rédigé par un groupe de 24 experts de l’environnement sélectionnés par la directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, lors d'une réunion tenue à Rabat, du 20 au 24 septembre 2016, dans le contexte de la 22ème Conférence des parties à la convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (COP22) de Marrakech, a rappelé M. Benabdelkader. 

Et d'ajouter que Mme Bokova avait demandé aux pays membres de l’UNESCO d’examiner et formuler les remarques nécessaires avant de soumettre le texte à la prochaine conférence générale de l’UNESCO, prévue novembre 2017.

Jusqu’au 1er février 2017, les États membres sont invités à organiser des consultations nationales et régionales sur l’avant-projet tel qu’il a été préparé par le groupe d’experts, afin d’élaborer des commentaires et de les soumettre à la directrice générale de l’UNESCO.

Les commentaires des Etats membres seront intégrés afin de préparer un second avant-projet. En effet, il est prévu que la directrice générale consulte à nouveau le groupe d’experts afin de faciliter l’intégration des commentaires des États membres dans le second avant-projet qui devrait être disponible mi-mai 2017.

En juin ou juillet 2017, un deuxième avant-projet sera examiné par les représentants des États membres, qui sont invités à une conférence intergouvernementale qui aura lieu au siège de l’UNESCO à Paris. 

Les conclusions de cette conférence seront ensuite examinées par la 202ème session du Conseil exécutif de l’UNESCO et transmises à la Conférence générale pour examen.

               Partager Partager


Dépêches | eMarrakech | Tribune | em eng | Communiqués